Connect with us

Actualités

Elon Musk voudrait commercialiser des Tesla à 25 000 dollars d’ici trois ans

Le PDG de Tesla souhaite que les véhicules électriques de sa compagnie puissent être plus accessibles au public en étant proposés au tarif de 25 000 dollars l’unité d’ici trois ans.

Il y a

le

Tesla 25 000 dollars

Lors d’une interview accordée au YouTubeur Marques Brownlee, le 17 août, Elon Musk a indiqué qu’il souhaiterait commercialiser certains de ses véhicules électriques au tarif de 25 000 dollars. En effet, celui-ci explique : « Fabriquer une voiture à 25 000 dollars, c’est quelque chose que nous pourrons probablement faire. Si nous travaillons vraiment dur, je pense que nous pourrons y arriver d’ici trois ans ». Dans le passé, l’entrepreneur avait déjà évoqué un véhicule électrique plus accessible, sans pour autant mentionner un prix ou une date de sortie. De fait, cette nouvelle annonce semble indiquer que ce projet est toujours d’actualité.

Pour rappel, les voitures les moins chères de l’entreprise américaine sont commercialisées au tarif non négligeable de presque 50 000 dollars à ce jour, pour la Model 3. Par conséquent, il s’agirait alors de vendre un véhicule environ deux fois moins cher que son prix, une stratégie qui pourrait contribuer à la démocratisation des voitures électriques.

> Lire aussi :  La Tesla Model 3 se dote d'une option inutile que tout le monde adore déjà

Pour justifier ce projet, Elon Musk a tenu à rappeler que les premiers téléphones portables étaient particulièrement coûteux alors qu’encore peu développés. Selon lui, l’évolution des véhicules électriques pourrait prendre le même chemin et se diriger logiquement vers une production plus large et progressivement moins onéreuse. Reste encore à savoir si la société sera capable de respecter cette ambition et la limite de temps qui l’accompagne désormais.

Tesla quitte la Bourse ?

Cette annonce intervient alors que le PDG de la firme américaine semble sur le point de retirer Tesla de la Bourse, en raison du fait que cette situation contraint l’entreprise à penser à court terme tout en la rendant vulnérable. Après un premier message sur Twitter, Musk a expliqué dans un billet que la bourse soumettait Tesla « à des fluctuations sauvages du cours de[s] actions », ce qui pouvait « être une distraction majeure » pour les employés et les actionnaires. Le fondateur du groupe a également évoqué le cycle des résultats trimestriels qui « met une pression énorme sur Tesla ».

> Lire aussi :  Model 3 : Tesla dévoile des chiffres conformes à ses prévisions

Une récente interview accordée au New York Times laisse également entrevoir un PDG qui se décrit comme fatigué, au bord du burn-out en raison de ses 120 heures de travail par semaine. Musk confie au journal : « Je pensais que le pire était passé, je pensais que c’était fini […] Le pire est passé d’un point de vue opérationnel pour Tesla, mais du point de vue de la douleur personnelle, le pire est encore à venir ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests