Suivez-nous

Tech

En Chine, voici comment AirDrop est utilisé pour contourner la censure

Alors que la censure règne en Chine, des manifestants de Hong Kong se servent de AirDrop afin de contourner celle-ci et de continuer à se transmettre des informations.

Il y a

le

Chine AirDrop
© Unsplash / Hanson Lu

Voilà de nombreuses années que la Chine a mis en place sa « grande muraille » virtuelle, un système de censure que le gouvernement chinois applique avec autorité. En somme, de nombreux services occidentaux y sont interdits tandis que l’information y est particulièrement limitée. Les internautes chinois usent donc de nombreuses techniques afin de contourner celle-ci, dont l’utilisation de la fonctionnalité AirDrop.

Quand AirDrop est utilisé en pleine manifestation à Hong Kong

En effet, c’est grâce à AirDrop que certains manifestants de Hong Kong peuvent continuer à communiquer sans être soumis aux lois rigoristes du gouvernement chinois. C’est à l’occasion de la manifestation qui s’est tenue le 7 juillet à Tsim Sha Tsui que certains ont pu exploiter la fonctionnalité d’Apple à leur avantage.

Pour rappel, la fonctionnalité AirDrop a été imaginée par Apple en 2011 et permet d’envoyer des fichiers entre n’importe quel terminal de la marque à la pomme, qu’il s’agisse d’un iPad, d’un iPhone ou d’un ordinateur. L’utilisateur peut gérer ses paramètres et se rendre visite par tous, si bien qu’il pourra recevoir des documents de tous ceux qui lui soumettent.

À l’occasion de la manifestation, plus de 230 000 personnes auraient vraisemblablement été présentes, là où le quartier en question est connu pour être particulièrement populaire. Pour sa part, la police évoque à peine 56 000 personnes. En conséquence, plusieurs touristes, manifestants et passants ont reçu de nombreux messages via AirDrop sur leur appareil Apple.

Certains indiquaient par exemple : « Le saviez-vous ? Le mois dernier, Hong Kong a été le théâtre de trois protestations massives, avec pas moins de deux millions de personnes dans les rues. N’attendez pas que la liberté ne disparaisse pour la regretter. Celle-ci n’est pas un cadeau divin, le peuple se bat pour elle ». De façon plus générale, ces messages évoquaient les raisons de ces manifestations et les revendications des participants. Pour rappel, ces manifestations sont nées d’un projet politique portant sur l’autorisation des extraditions vers la Chine.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests