Connect with us

Actualités

En guise de loyer, Julian Assange est prié d’arrêter de tweeter

L’isolement de Julian Assange, reclus entre les quatre murs de l’ambassade équatorienne depuis 2012, commence à poser problème pour le chef d’Etat équatorien.

Il y a

le

assange_ambassade

Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, vit en asile politique dans l’ambassade de l’Équateur à Londres depuis 6 ans. Un isolement qui semble être mal vécu par le lanceur d’alertes.

Dans une interview donnée au Guardian, le président de l’Équateur Lenin Moreno est revenu sur les conditions de l’asile politique du fondateur de WikiLeaks. Exaspéré par les prises de position politiques sur Twitter du lanceur d’alerte, le président équatorien n’hésite pas à rappeler quelques règles à son hôte. Une des conditions sine qua non à l’asile politique de Julian Assange au sein de l’ambassade d’Équateur demeure « son interdiction de parler de politique ou d’intervenir dans la politique d’autres pays ». Une obligation dont ce dernier se serait bien passée.

Real OG

Prenant très régulièrement la parole sur Twitter sur ses sujets de prédilections, Assange devient, au fil du temps, « plus qu’une nuisance » pour le chef du gouvernement équatorien. Héritage du gouvernement précédent, la protection du rédacteur en chef de WikiLeaks semble, petit à petit, peser sur la conscience du chef d’Etat. Au-delà des sommes d’argent colossales investies pour la protection d’Assange, ce sont ses récentes prises de position et ses différents soutiens accordés à des partis politiques controversés qui viennent ternir l’image du lanceur d’alertes.

> Lire aussi :  Twitter permet aux utilisateurs de signaler des comptes gérés par des bots

Thug Life

Ayant apporté son soutien à des personnalités telles que Nigel Farage – leader du parti indépendantiste britannique -, à des membres de la campagne de Donald Trump, des proches du Kremlin ou encore à des partis nationalistes européens, il est certain que Julian Assange égratigne peu à peu son image de preux chevalier de la Justice.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Bruce

    1 juin 2018 at 15 h 04 min

    la forme et le fond.
    Le contenu de l’article est égratigné par les fautes de français qui y sont parsemées.
    Pouvez-vous vous faire relire avant publication ?
    Une mauvaise mise en forme, telle que celle-ci nuit au rédacteur et nuit au site.

    • Eric

      1 juin 2018 at 15 h 49 min

      C’est corrigé, ça piquait les yeux en effet, merci de votre vigilance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests