Suivez-nous

Tech

Equifax écope d’une amende de 700 millions de dollars suite à la fuite de données

Suite à la large fuite de données personnelles des clients d’Equifax, la société a écopé d’une lourde amende de 700 millions de dollars.

Il y a

le

Equifax amende
© Pexels / Pixabay

C’est en 2017 qu’Equifax a évoqué pour la première fois une très large faille de sécurité ayant entraîné le vol de nombreuses données personnelles de ses clients, au point que certaines entités jugent qu’il s’agit là d’un des piratages les plus importants survenus aux États-Unis.

En conséquence, la société d’évaluation de la cote de crédit doit s’acquitter d’une amende de 700 millions de dollars afin d’éviter que des poursuites ne puissent avoir lieu.

Le piratage d’Equifax a concerné plus de 147 millions de personnes

L’accord qu’Equifax a signé comprend un montant visant à indemniser les victimes concernées par le vol de leurs données personnelles, là où elle a accepté de fournir certains services gratuitement à ces personnes pendant dix ans maximum. La société a également assuré qu’elle prenait des mesures internes visant à éviter que la situation ne se reproduise. Une évaluation annuelle et une seconde évaluation pratiquée par un tiers tous les deux ans sont également au programme.

Pour Joe Simons, président de la FTC : « Equifax n’a pas pris les mesures de base qui auraient pu empêcher la brèche qui a touché environ 147 millions de consommateurs […] Ce règlement exige que l’entreprise prenne des mesures pour améliorer la sécurité de ses données à l’avenir et s’assure que les consommateurs touchés par cette brèche puissent recevoir de l’aide pour se protéger du vol d’identité et de la fraude ».

Au total, plus de 147 millions de personnes ont été affectées par la faille, là où la population des USA est estimée à 327 millions de personnes, ce qui veut dire que presque la moitié du pays a été touché. 147 millions de noms et dates de naissance, 145,5 millions de numéros de sécurité sociale et 209 000 numéros de cartes de crédit et dates d’expiration sont concernés.

Lorsque la faille a été mise en lumière en septembre 2017, il a aussi été révélé qu’Equifax en avait été informée quelques mois plus tôt, mais que la firme n’avait pas pris des mesures pour vérifier sa correction.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests