Suivez-nous

Gaming

Et si les salariés du jeu vidéo aux États-Unis se syndiquaient ?

Va-t-on bientôt voir la fin de l’exploitation des travailleurs du monde du jeu vidéo ? C’est l’ambition d’un syndicat aux Etats-Unis…

Il y a

  

le

 
Une manette de Xbox Microsoft

L’appel du syndicat aux travailleurs

L’industrie du jeu vidéo brasse des sommes d’argent colossales, que cela soit aux États-Unis ou dans le reste du monde. Il suffit de voir l’explosion d’Apex Legends ou de Fortnite pour s’en convaincre. Mais trop souvent, les travailleurs n’arrivent pas à en retirer le bénéfice. Ainsi, Activision Blizzard a fait un record de bénéfices en 2018 mais a aussi licencié 800 salariés.

Résultat, Liz Shuler, la représentante de la principale fédération syndicale du pays (AFL-CIO – Fédération américaine du travail-Congrès des organisations industrielles) a lancé un appel aux salariés du secteur. Cette structure qui rassemble 12 millions d’adhérents a envoyé un message simple. Syndiquez-vous massivement. L’idée ? L’union fait la force et les salariés pourraient ainsi « négocier une part équitable » de la richesse qu’ils permettent aux entreprises d’accumuler.

Rassembler des initiatives locales

Pour faire réaliser l’enjeu aux salariés, elle fournit une contextualisation utile. Croissance à deux chiffres, « 3,6 fois plus d’argent que les salles de cinéma »… Au-delà du cas de Blizzard, Rockstar est aussi dans le viseur de l’organisation syndicale. L’entreprise a fait la une récemment après que des employés ont « parlé de périodes de dépassement horaire longues de plusieurs mois, voire années, afin de satisfaire les demandes irresponsables de leur direction et sortir un jeu qui a rapporté 725 millions de dollars en trois jours« .

Les grands patrons seraient vu comme des « visionnaires« , des « génies« , pour un succès construit sur la sueur de leurs employés. L’aspect « sexy« , « tendance » de l’univers du jeu vidéo permettrait des dérives. Bonne nouvelle pour le syndicat national, des structures locales sont déjà en place afin de favoriser ce rassemblement. Cela pourrait toutefois prendre du temps. Notamment parce que l’on peine à imaginer une grève de grande ampleur dans le monde du jeu vidéo. La réponse dans les prochains mois…

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests