Et si on ne se rencontrait pas au Web3 ?

Dans la série puisque tout le monde y va de sont petit billet d’avant-Web3, je vais me gêner…[1] Plus la date fatidique approche, plus le nombre de participants grandit et plus je me dis qu’il risque d’être difficile d’avoir de vraies conversations IRL[2] avec 1700 personnes mardi et credi prochains au Web3. Ajoutez à cela

Dans la série puisque tout le monde y va de sont petit billet d’avant-Web3, je vais me gêner…[1]
Plus la date fatidique approche, plus le nombre de participants grandit et plus je me dis qu’il risque d’être difficile d’avoir de vraies conversations IRL[2] avec 1700 personnes mardi et credi prochains au Web3.

Carnet Web3

Ajoutez à cela que je dois être à peu près aussi physionomiste qu’une taupe amnésique, pas forcément le plus à l’aise au milieu de la foule, et vous comprendrez pourquoi dans ce genre de grand raout j’ai parfois l’impression d’être un papillon de nuit qui aurait oublié de mourir quand le jour fut venu : ébloui et un peu désorienté.
Avec cette appréhension bizarre : et si on voyait tellement de monde que finalement on ne voyait personne ?
Qu’à cela ne tienne, on peut dire et penser ce qu’on veut du Web3, il se dégage une telle énergie de ces deux jours dopés à la benzédrine enrichie que pour rien au monde je ne raterais ça : j’ai préparé mon carnet à spirales (pas envie de m’encombrer de mon laptop qui de toute façon tombe en panne de batterie en moins d’une heure), une pharmacie complète à base d’Aspégic et de Citrate de bétaïne (ça c’est pour mercredi matin) et j’ai révisé tout mon Web 2.0 histoire d’avoir quelque-chose à dire entre les conférences, au cas où.
Je me demande encore en revanche si j’ai vraiment bien fait de réserver une chambre d’hôtel, parce-que la Netvibes Party, c’est quand même assez prenant d’un point de vue nocturne.

> Lire aussi :  Pourquoi certains utilisateurs prétendent être morts sur Instagram ?

[1]il y avait le calendrier de l’Avent, il y a celui de l’Avant-Web3 maintenant.
[2]IRL : In Ze Real Life


11 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.