Connect with us

Drones

Etats-Unis : certains drones autorisés près des aéroports

Aux États-Unis, les autorisations de vol aux pilotes de drones pourront être données en temps réel grâce à une nouvelle mesure, concernant les survols à proximité des aéroports, une mesure que l’on est loin de voir débarquer dans l’hexagone.

Il y a

le

Etats-Unis : Certains drones autorisés près des aéroports

Neufs compagnies de drones autorisées

C’est la hantise d’un point de vue sécuritaire pour de nombreux aéroports. Les drones et le potentiel accidentogène qu’ils pourraient représenter leur ferment encore beaucoup de portes. Toutefois, aux États-Unis, la Federal Aviation Administration (FAA) vient de modifier sa législation pour donner plus de possibilités aux pilotes professionnels.

A travers une initiative nommée  » Low Altitude Authorization and Notification Capability (LAANC)« , elle veut permettre à neuf entreprises de voler dans les zones contrôlées comme les aéroports. Parmi les entreprises autorisées on trouve DJI, Airbus ou encore Aeronyde pour citer les plus importantes.

Cette autorisation ne concerne pas tous les utilisateurs. Seulement ceux ayant un diplôme de pilotage de drone. Ils peuvent demander en temps réel ou presque une autorisation de pénétrer un espace aérien. Ce genre de demande pouvait prendre des mois avant. Une situation similaire au final à celle des avions qui doivent eux demander l’autorisation de se poser.

> Lire aussi :  La compagnie Delta commence à utiliser la reconnaissance faciale

Et en France alors ?

Parmi les profils concernés, selon le site Engadget, on trouve ceux faisant une inspection, en charge de faire fuir les oiseaux ou qui veulent prendre des photos et vidéos. L’autorité leur indique les zones et altitudes dans lesquelles ils sont autorisés à voler. Les neufs compagnies ont dû participer à des tests intensifs avant que leurs équipements ne soient autorisés dans ces espaces. Concrètement, cette loi permet aussi le survol de zones urbaines, au-delà des simples parcours de golf.

Sur le territoire français, en revanche, il n’en est pas encore question. Tout comme l’Élysée, les aéroports sont des zones interdites. Le journaliste Frédéric Botton, auteur du livre « Les drones de loisirs » explique « Tous les aéroports pour éviter une collision avec un autre appareil, les prisons, les hôpitaux, les usines sensibles, toutes les agglomérations… » La liste complète est disponible sur le site Geoportail.  L’exemple américain pourrait bien faire changer la situation ici aussi. La question est quand ?

> Lire aussi :  Ces gros yeux globuleux sur les pistes de décollage vont sauver des vies

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Eric

    4 octobre 2018 at 10 h 21 min

    Le pragmatisme américain vs. l’hystérie réglementaire irraisonnée française…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests