Connect with us

Actualités

Etats-Unis : Facebook rémunère les Live grâce à des pauses publicitaires

Gagner de l’argent en faisant des Live sur Facebook, c’est maintenant possible aux USA.

Il y a

le

Aux Etats-Unis, Facebook permet aux pages d’envoyer des pauses publicitaires durant leurs diffusions en direct, ce qui permet à celles-ci de gagner une part des revenus générés (55 % selon TechCrunch).

La nouvelle a été annoncée par le numéro un des réseaux sociaux dans un billet de blog, et confirme une rumeur qui avait été lancée par re/Code au mois de janvier.

Pour être éligible à ce programme, une page ou un profil Facebook américain doit avoir au moins 2 000 suiveurs et atteindre un minimum de 300 vues lors des récentes diffusions en direct.

Sur l’application Facebook, ces pages disposeront d’une nouvelle icône « $ » qui permet de lancer les pauses publicitaires (et de gagner de l’argent).
La première pause doit avoir lieu 4 minutes après le début du Live puis, les autres doivent être espacées de 5 minutes. La durée maximum d’une publicité est de 20 secondes.

Sinon, il est à noter que Facebook avait testé ce programme avec quelques partenaires, avant de le rendre accessibles à toutes les pages américaines de plus de 2 000 followers.

> Lire aussi :  La France va collaborer avec Facebook pour lutter contre les discours haineux

En ce qui concerne l’éventuelle disponibilité de ce programme dans le reste du monde, aucune indication n’est encore donnée par Facebook.

Les publicités arrivent également sur les vidéos à la demande

Dans le cadre d’un test encore plus restreint, Facebook va également commencer à monétiser les vidéos à la demande (celles qui ne sont pas en direct).

Facebook explique qu’il analysera d’abord les résultats, avant de l’étendre à d’autres pages.

En tout cas, le fait que le numéro un des réseaux sociaux envisage enfin sérieusement de permettre à ses créateurs de gagner de l’argent est une bonne chose.

Depuis qu’il a boosté ses vidéos natives sur le fil d’actualité, il y a quelques années, des pages ont bâti d’importantes audiences grâce aux vidéos, mais sans moyen officiel de monétiser celles-ci.

Aux Etats-Unis, ce problème est partiellement résolu !

(Source)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests