Connect with us
Red top

Internet

Etude Verizon : la Chine est la principale source de cyber-espionnage en 2012

Verizon a publié aujourd’hui son Rapport d’Enquête sur les Violations de Données (REVD). Le résultat est sans appel : la Chine est le pays d’où émanent le plus de cyber-attaques.

Il y a

le

Le REVD de Verizon est une étude qui en est à sa sixième année d’existence et qui surveille la cybercriminalité. Celui publié aujourd’hui contient 47 000 rapports de sécurité et 621 brèches confirmées. Ce rapport s’enrichit d’année en année et le dernier en date s’est associé à de nouveaux contributeurs comme Deloitte (un grand cabinet d’audit).

Dans son étude, Verizon établit le classement des 40 pays qui émettent le plus de cyber-attaques. Bien que seulement le top 10 ait été dévoilé, on remarque que la Chine se place largement devant avec 30% du total des attaques. C’est le seul pays asiatique présent dans ce top. Derrière lui se situent la Roumanie, à 28%, et les États-Unis, à 18%. La France n’est pas dans les dix premiers.

Ce qui est intéressant, si l’on regarde les chiffres de plus près, c’est que 96% des attaques de la Chine sont du cyber-espionnage. C’est une caractéristique du pays car les autres présents dans le classement usent majoritairement de piratage financier.

> Lire aussi :  Après les USA, l'Australie bannit Huawei et ZTE du marché de la 5G

DataBreahInvestigationsReport

Attention cependant, selon Patrick Lum, consultant à Verizon, ce chiffre de 30% pourrait être dû aux réglementations sur l’Internet en Chine. Peu strictes, elles permettent une activité plus libre et les pirates peuvent choisir de passer par la Chine pour leurs cyber-attaques.

Bien que le nombre d’activistes soit quasiment resté le même, le nombre de données volées a diminué de 2% de 2011 à 2012. Selon P.Lum, cela vient du fait que les pirates aient changé leur manière de faire. Alors qu’avant, le but était de voler les données puis de les mettre en ligne, les pirates préfèrent aujourd’hui utiliser des attaques DdoS pour perturber et/ou mettre hors service les sites des entreprises.

Notons également que l’arrestation du leader de LulzSec, un groupe de pirates reconnu, puis d’un certain nombre de ses membres, a entrainé une évidente diminution du nombre de cyber-attaques.

(source)

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. COMONAIME

    23 avril 2013 at 13 h 35 min

    Personnellement je penses que c’est une question de proportionnalité avec une population de plus d’un milliard on a plus de chance d’avoir des cyber hacker.

  2. sylvain

    23 avril 2013 at 14 h 05 min

    Je pense qu’on a du soucis à ce faire dans ce cas là ^^
    Merci pour l’info cependant !
    Une bonne mise à jour des lois de l’information serait la bienvenue pour assurer plus de protection à nos ordinateurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests