Suivez-nous

Tech

Le fabricant de masques 3M affirme qu’un vendeur Amazon a vendu (cher) de faux produits

La société 3M poursuit en justice un vendeur Amazon qui aurait vendu des masques N95 jusqu’à 23 dollars par pièce alors qu’il s’agissait de contrefaçon.

Il y a

  

le

 
Masque 3M N95
© Wikimedia Commons / US Occupational Safety & Health Administration

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, Amazon assure qu’il travaille avec acharnement afin d’empêcher les ventes de masques contrefaits ou très onéreux. Ces dispositifs sont devenus essentiels pour protéger les travailleurs qui ont continué —et continue encore, d’exercer leur métier en pleine crise sanitaire, que ce soit les soignants, les caissiers, les éboueurs, les chercheurs, les chauffeurs, les livreurs ou autres. Les masques sont également importants pour les particuliers, qui ont été nombreux à faire des achats auprès d’Amazon pour s’en procurer quand ils n’étaient pas encore disponibles ailleurs.

Des masques vendus jusqu’à 23 dollars l’unité

Toutefois, cette période a également vu naitre plusieurs arnaques concernant des masques ou autre appareil médical. Un vendeur tiers d’Amazon appelé KMJ Trading Inc aurait profité de la crise sanitaire pour vendre de faux masques N95 au nom de la société 3M. Non seulement il aurait commercialisé des dispositifs contrefaits, mais il aurait aussi vendu ces derniers jusqu’à 23 dollars par pièce, sachant que leur prix est initialement fixé à 1,27 dollar.

Le vendeur tiers KMJ Trading Inc aurait écoulé pour plus de 350 000 dollars de masques défectueux ou contrefaits via Amazon. Plusieurs comptes ont été utilisés pour que l’opération soit mené à bien et mène à la vente de 45 produits différents sur au moins trois espaces différents.

À l’origine de l’information, le Wall Street Journal indique que l’entreprise 3M a lancé des poursuites contre cette entreprise. Dans la plainte, cette dernière indique : « Certains mauvais acteurs ont cherché à exploiter la crise et à s’attaquer à des parties innocentes par le biais de diverses escroqueries impliquant les respirateurs N95 de 3M et d’autres produits de santé très demandés ».

Les documents évoquent aussi certains témoignages de clients qui indiquent : « Je pense qu’il s’agit de faux masques N95 et que le prix de vente m’a escroqué 20 fois le prix de détail » ou « Un paquet de dix faux masques N95 pour 150 dollars est tout simplement de la fraude pendant cette pandémie ».

Toutefois, ce vendeur n’est pas le seul à avoir profité de la crise pour remplir ses caisses. 3M indique avoir déposé pas moins de 11 plaintes similaires pour les mêmes raisons, que ce soit la contrefaçon ou la hausse de prix significative. De plus, les prix des masques N95 n’a pas été sujet à une augmentation des prix lors de la crise, car tous les dispositifs ont fait l’objet d’un contrôle de la (FEMA) Federal Emergency Management Agency.

Les dommages et intérêts demandés par 3M vont jusqu’à 2 millions de dollars. La société a également demandé une injonction permanente pour interdire les accusés de vendre des masques identifiés comme étant ceux de son entreprise.

De son côté, Amazon a soutenu les poursuites de 3M à l’égard du vendeur tiers. Dharmesh Mehta, vice-président du groupe chargé de la confiance des clients et du soutien aux partenaires, a indiqué : « Nous sommes fiers de travailler avec 3M pour tenir ces mauvais acteurs responsables. Lorsque nous trouvons un mauvais acteur qui viole nos politiques, nous travaillons rapidement pour retirer les produits et prendre des mesures à l’encontre du mauvais acteur, comme nous l’avons fait ici, et nous accueillons favorablement la collaboration de marques comme 3M ».

Amazon Prime Video
Par : Amazon Mobile LLC
4.5 / 5
2,1 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests