Suivez-nous

Tech

Si vous prenez un Uber, vous avez intérêt à porter votre masque

Uber reprend peu à peu du service dans le monde et oblige les chauffeurs et les utilisateurs à porter un masque, faute de quoi il pourrait finir par être banni de l’application.

Il y a

  

le

 
Uber Works
© Unsplash / Dan Gold

Cela fait quelques semaines que le service de VTC Uber reprend du service peu à peu dans plusieurs pays du monde, une reprise qui s’accompagne de quelques mesures sanitaires élémentaires. La firme américaine a dévoilé ses nouvelles directives il y a quelques jours.

Port du masque obligatoire

Ainsi, les chauffeurs, mais aussi les utilisateurs d’Uber seront dans l’obligation de porter un masque lors d’un trajet en VTC. Si le passager n’en porte pas, il peut être dénoncé par le conducteur au groupe. Dans un premier cas, l’utilisateur va recevoir un avertissement, mais s’il réitère, il pourra être tout bonnement banni de l’application.

Pour appliquer ces nouvelles mesures, Uber oblige désormais les chauffeurs à prendre un selfie en portant leur masque, faute de quoi ils ne pourront pas transporter de clients via l’application dédiée. C’est un système basé sur l’intelligence artificielle qui jugera si ceux-ci respectent ces nouvelles règles.

Si le conducteur se présente sans masque ou sans paroi de séparation entre l’avant et l’arrière de l’intérieur du véhicule, il est possible de refuser la course.

Sachin Kansal, directeur produit chez Uber, a confié lors de sa conférence sur le sujet : « L’auto-certification, c’est bien, mais des fois la vérification c’est très important ». Cette mesure est efficiente dès ce lundi jusqu’à fin juin, suite à quoi elle sera rediscutée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire dans le monde.

Uber en difficulté

Uber est en difficulté depuis de longues semaines à cause du coronavirus. Lors d’une récente visioconférence qui a duré moins de cinq minutes, le groupe a licencié 3 500 collaborateurs qui étaient en charge de missions administratives. L’an dernier, le licenciement de plusieurs centaines de personnes avait eu lieu malgré un contexte sanitaire plus sain qu’aujourd’hui.

Lors des derniers résultats trimestriels, la firme a également annoncé une perte de 2,9 milliards de dollars depuis le début de l’année, là où le service Uber Eats réalise toutefois un chiffre d’affaires en hausse de 53% à 819 millions.

Uber
Par : Uber Technologies
4.1 / 5
7,3 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests