Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook a peut-être été victime d’une fuite de données qui affecte 267 millions de personnes

Une fois de plus ?

Il y a

  

le

 

Par

Facebook stalkers
© icon0.com

Une fois de plus, des données sur des utilisateurs de Facebook ont peut-être fuité. Le 19 décembre, le site Comparitech publie sur son blog d’infirmation un article d’après lequel des données de plus de 267 millions d’utilisateurs du réseau social auraient fuité, et seraient accessibles en ligne.

« Une base de données contenant plus de 267 millions d’ID d’utilisateurs, de numéros de téléphone et de noms Facebook a été laissée exposée sur le Web pour que quiconque puisse y accéder sans mot de passe ou toute autre authentification », lit-on dans ce billet.

D’après le site, ces informations pourraient avoir été collectées en aspirant des données illégalement via les API de Facebook, avant que l’entreprise ne prenne des mesures afin de mieux protéger les données accessibles via ces API.

« Les informations contenues dans la base de données pourraient être utilisées pour mener des campagnes de spam et de phishing à grande échelle, entre autres menaces contre les utilisateurs finaux », explique Comparitech.

Mais pour le moment, la fuite n’a pas encore été confirmée par Facebook et on ne sait pas précisément comment ces informations ont pu finir dans une base de données accessible sur internet.

Facebook n’a pas encore confirmé

Cité par AFP, un représentant de Facebook a déclaré : « Nous sommes en train de regarder ce problème, mais nous pensons qu’il s’agit d’informations obtenues avant les changements effectués ces dernières années pour mieux protéger les données des personnes. »

Pour rappel, après le scandale Cambridge Analytica, Facebook a annoncé de nombreuses mesures afin de restreindre l’accès aux données de ses utilisateurs par les développeurs tiers qui utilisent ses API, et pour limiter les possibilités d’abus.

De son côté, Comparitech suspecte que ces informations pourraient être utilisées pour mener des attaques phishing ou des opérations de spams via SMS. De ce fait, l’entreprise conseille aux utilisateurs de Facebook de se méfier des SMS suspects. « Même si l’expéditeur connaît votre nom ou certaines informations de base vous concernant, soyez sceptique vis-à-vis de tout message non sollicité », écrit Comparitech sur son site.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
101,0 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests