Connect with us
bouygues bouygues

Actualités

Facebook associe des notes de crédibilité aux utilisateurs

Facebook a trouvé une solution contre les utilisateurs qui abusent de la fonctionnalité pour signaler les fake news.

Il y a

le

Pouce ou Like ou OK

[MISE A JOUR] un porte-parole de Facebook a réagit (via un article publié par Gizmodo) : « L’idée selon laquelle nous avons un score centralisé de ‘réputation’ pour les utilisateurs de Facebook est tout simplement erronée et le titre du Washington Post est trompeur. Ce que nous sommes en train de faire: nous avons mis au point un processus pour protéger les personnes qui signalent des informations comme étant fausses et tentent de tromper le système. La raison pour laquelle nous faisons cela est de veiller à ce que notre lutte contre la désinformation soit aussi efficace que possible. »

Notre article original :

La lutte contre les fake news sur Facebook évolue. Et aujourd’hui, on apprend via un article du Washington Post que le numéro un des réseaux sociaux associe désormais un score de crédibilité aux utilisateurs afin de savoir si leurs signalements sont fiables.

Comme vous le savez peut-être déjà, Facebook permet à ses utilisateurs de signaler les articles de désinformation. Ces signalements sont ensuite envoyés à des vérificateurs de faits, dont la tâche est de déterminer si une information est vraie ou fausse.

> Lire aussi :  Facebook censure un contenu du Centre Anne Frank

Mais le problème, c’est que ce système est parfois utilisé par les mauvais acteurs. Et il arrive aussi que des gens signalent des articles simplement parce qu’ils n’adhèrent pas à certains points de vue.

La solution : noter les utilisateurs, avec une note de 0 à 1. Cela permet de savoir quels signalements sont fiables. Cependant, le réseau social utilise d’autres indicateurs.

Vous ne connaitrez jamais votre score

Facebook ne révèle pas tous les secrets de ses nouveaux algorithmes, et on ne sait pas si tous les utilisateurs du réseau social ont un score. Si l’entreprise tient à garder le fonctionnement de ce mécanisme secret, c’est parce qu’il a peur que les mauvais acteurs puissent ensuite contourner celui-ci.

En tout cas, une chose est claire. Si vous faites un faux signalement, votre score de crédibilité sur Facebook pourrait en payer les frais.

« L’un des signaux que nous utilisons est la manière dont les gens interagissent avec les articles », a expliqué Tessa Lyons, responsable de la lutte contre la désinformation sur Facebook, dans un e-mail au Washington Post. « Par exemple, si quelqu’un nous avait déjà indiqué qu’un article était faux et que cela a été confirmé par un vérificateur, alors nous pourrions donner plus de poids à cette personne la prochaine fois qu’elle signalera une fausse info […] »

> Lire aussi :  En 2018, Facebook a déjà retiré 14 millions de contenus liés au terrorisme

Le poids d’une personne qui fournit des feedbacks sans discernement et qui signale des articles vérifiés comme étant faux sera inférieur.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. TEXIER

    22 août 2018 at 13 h 55 min

    Facebook n’est pas blanc comme neige ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests