Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook : Comment une mauvaise interprétation d’un commentaire peut créer de la discorde

Les chercheurs de l’entreprise pourraient à terme plancher sur un système visant à prévenir l’utilisateur avant publication.

Il y a

  

le

 
Facebook
© Alex Haney

Cela nous est probablement tous arrivé. Vous publiez un commentaire sur un réseau social dans l’idée de débattre courtoisement. Mais très vite, les choses s’emballent et le ton monte. Ces discussions en ligne peuvent même donner l’impression que nos interlocuteurs n’ont pas compris ce que l’on voulait dire ou n’ont même pas pris la peine de lire. L’ironie ou le second degré présents dans une publication sont aussi très difficilement perçus par les autres utilisateurs en l’absence de signaux visuels.

La situation dégénère lorsqu’une exposition de faits est perçue comme une opinion

Les chercheurs de Facebook ont justement tenté de mieux comprendre ce phénomène. Leur étude a été menée auprès de 16 000 utilisateurs de la plateforme à qui il a été demandé ce qu’ils voulaient dire en postant un commentaire. Ils ont ensuite observé comment ces publications avaient été perçues par les autres internautes.

Une constatation principale ressort de leur travail. Le ton monte beaucoup plus lorsqu’un commentaire est perçu à tort comme une opinion : « Lorsqu’un commentaire dont l’auteur avait l’intention de partager un fait est perçu à tort comme partageant une opinion, la conversation qui s’ensuit est plus susceptible de dérailler vers un comportement incivil que lorsque le commentaire est perçu comme prévu », précisent les scientifiques de Facebook.

Les auteurs ne comptent pas s’arrêter là et comptent s’appuyer sur cette étude afin de développer un nouvel outil de prévention. L’idée serait d’avertir l’utilisateur lorsqu’il s’apprête à publier un message susceptible d’être mal interprété :

Nos résultats pourraient suggérer des stratégies pour promouvoir des interactions plus saines sur les plateformes de discussion en ligne. Par exemple, un outil de classification qui prédit les intentions et les perceptions pourrait signaler aux gens quand un commentaire peut être mal perçu par d’autres, et suggérer des stratégies (sur la base des résultats de notre analyse linguistique) pour réduire ce risque.

De l’aveu même des chercheurs, des études complémentaires sont nécessaires avant de parvenir à la conception d’un tel système. Il serait en tout cas à même de pacifier un peu plus les discussions sur les réseaux sociaux.

En attendant d’aller plus loin dans ce domaine, Facebook vient de rajouter la réaction « Care » qui permet de montrer son soutien à quelqu’un pendant la pandémie de coronavirus.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
104,2 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. mas daniel

    26 avril 2020 at 13 h 41 min

    Actuellement Facebook dérape et devient invasif au delà de son réseau. Ma mésaventure : Fb est fermé, je consulte mes mails et les publications des page sur lesquelles je suis abonné…et soudain !!!!! vidéo de capture d’écran : https://drive.google.com/file/d/1R8hRAb-DPX68PXnYelRg1zHI3a6rVF21/view?usp=sharing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests