Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook dévoile les résultats inquiétants d’une enquête sur les entreprises américaines face à la COVID-19

Facebook dénonce et soutient la période compliquée que traversent les petites entreprises américaines.

Il y a

  

le

 
Le sticker de Facebook pour soutenir les PME et le TPE
© Facebook

En partenariat avec la Small Business Roundtable, Facebook a décidé de mener une enquête concernant l’état des petites entreprises américaines face à la pandémie. Selon Sheryl Sandberg, COO de Facebook, les résultats sont dévastateurs.

La COVID-19 fait des ravages aux États-Unis où le nombre de contaminations est le plus élevé. Cette crise sanitaire a largement impacté l’économie américaine et cette enquête Facebook parle d’elle-même. Sur les 86 000 chefs d’entreprises et employés interrogés, 31% indiquent que leur entreprise a mis la clé sous la porte, tandis que 11% expliquent que c’est une question de mois si la pandémie persiste.

Sheryl Sandberg explique qu’habituellement, les petites entreprises représentent deux tiers de la croissance de l’emploi aux États-Unis. Facebook devrait également ressentir ce phénomène puisque la plupart des annonces publicitaires sur les applications du groupe proviennent de petites entreprises. Que ce soit sur Facebook, Instagram ou encore WhatsApp.

Toutefois, alors que le commerce physique est de plus en plus compliqué, ces entreprises semblent se réfugier sur internet pour continuer leurs activités. Cette enquête révèle que plus d’un tiers des entreprises interrogées parviennent à vendre entièrement en ligne. Facebook a d’ailleurs mis à disposition plusieurs nouvelles fonctionnalités pour venir en aide à cette nouvelle stratégie de vente (cartes-cadeaux…).

Pour survivre face à la pandémie et aux mesures prises pour l’endiguer, les entreprises ont redoublé de créativité dans leurs stratégies. Que ce soit la livraison, ou encore la mise en place de protections dans le commerce pour respecter les gestes barrières.

Depuis le début de la pandémie et des mesures de confinement, Facebook a été d’une grande aide pour les gouvernements, mais également pour les populations concernées. Pas seulement aux États-Unis, Facebook compte également déployer une carte suivant l’évolution de la COVID-19 en France et dans d’autres pays européens.

« […] l’équipe de Carnegie Mellon construit une interface de programmation d’application, ou API, qui permettra aux chercheurs d’accéder partout aux résultats. Nous espérons que cela aidera les gouvernements et les responsables de la santé publique du monde entier qui autrement ne disposeraient pas de ce type de données précises à prendre des décisions dans les semaines et les mois à venir », indique le patron de Facebook dans une tribune publiée il y quelques semaines dans le Washington Post.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
103,4 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick Huet

    19 mai 2020 at 19 h 04 min

    Petite précision au sujet des « ravages du coronavirus ».
    Des médecins américains commencent à révéler qu’ils font l’objet de pression pour indiquer comme morts du covid des personnes qui ne l’étaient pas.

    De même que les personnes arrivant dans les hôpitaux sont étiquetées d’office comme atteintes du COVID, sans aucune vérification bien sûr. Ceci pour des raisons financières.

    Un Sénateur en a même révélé les montants. Si une personne est étiquetée COVID, l’hôpital perçoit d’office (du fond d’aide gouvernementale) 13 000 dollars. Pour une personne placée sous respirateur du fait d’une autre maladie : rien, si on l’étiquette COVID : 39 000 dollars cash ! (sans aucune vérification). A ce tarif, ça ouvre des appétits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests