Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook est accusé d’avoir ignoré des recherches sur les biais racistes de ses algorithmes

La firme de Mark Zuckerberg a justement mis en place des équipes qui seront chargées de se questionner sur le sujet.

Il y a

  

le

 
Facebook
© Pixabay / William Iven

Sur le moment, ils n’en ont pas vraiment cru leurs yeux. Mi-2019, des chercheurs de Facebook ont étudié le fonctionnement des algorithmes utilisés sur Instagram (propriété de Facebook) pour supprimer les comptes qui ne respectent pas les règles de la plateforme.

Le résultat était très alarmant puisqu’il ressortait que les utilisateurs noirs étaient 50 % plus susceptibles de voir leurs comptes désactivés que les utilisateurs blancs. Cette information a été fournie à NBC News par deux employés actuels et un ancien. Tous trois ont souhaité conserver l’anonymat car ils ne sont pas autorisés à s’exprimer dans les médias.

Facebook lance finalement de nouvelles recherches sur le sujet

L’absence de réaction de l’entreprise les a finalement décidé à parler. Après avoir présenté le problème à leurs supérieurs, ces derniers étaient persuadés qu’il allait être pris en compte mais il n’en fut rien. Pire, il leur a été demande de ne pas partager ces informations avec leurs collègues, ni de poursuivre leurs recherches sur les préjugés raciaux du système de suppression automatique.

En réaction à ces révélations, Facebook a finalement décidé de mettre en place des équipes avec pour objectif de déceler de potentiels biais racistes dans ses algorithmes. Une fois l’ensemble de ces failles repérées, elles devraient alors être en mesure de les corriger. Ce travail d’ampleur concernera Facebook et Instagram.

Comme nous vous l’indiquions mercredi, Vishal Shah, le vice-président des produits chez Instagram a également précisé : « Le mouvement pour la justice raciale est un moment d’une réelle importance pour notre entreprise. Tout préjugé dans nos systèmes et nos politiques va à l’encontre de la mise en place d’une plateforme permettant à chacun de s’exprimer ».

C’est aussi un moyen pour la firme de Mark Zuckerberg de réagir au boycott publicitaire décrété par plusieurs grandes entreprises en raison du laxisme du réseau social vis à vis des discours de haine sur le mouvement Black Lives Matter.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
103,6 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. PapounetUT

    28 juillet 2020 at 13 h 04 min

    Facebook est accusé d’avoir ignoré des recherches sur les biais racistes de ses algorithmes

    Sur le racisme anti-blanc ça c’est sur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests