Facebook : le fil d’actualité Explorer débarque sur PC

Un second fil d’actualité pour les publications de pages que vous ne suivez pas, mais qui devraient vous intéresser.

En plus des publications de personnes et de pages Facebook que vous suivez, le numéro un des réseaux sociaux souhaite également vous présenter des contenus de pages que vous ne suivez pas, mais qui devraient vous intéresser. Ainsi, aujourd’hui, Facebook lance le fil d’actualité « Explorer » sur PC.

Déjà disponible sur l’application mobile de Facebook, ce fil d’actualité alternatif est maintenant aussi accessible sur le site web. Pour y jeter un œil, il suffit d’aller sur l’adresse https://www.facebook.com/explore après s’être connecté sur son compte Facebook.

Si Facebook peut proposer ce fil d’actualité alternatif, et y afficher du contenu pertinent, c’est parce que le numéro un des réseau sociaux conserve pas mal d’informations sur les profils et les préférences de chaque utilisateur.

Le fil Explorer peut être intéressant pour compléter une veille, ou tout simplement pour découvrir de nouveaux médias et pages qu’on ne connaissait pas encore. Les utilisateurs pourraient devenir plus accros à Facebook, et le réseau social pourra faire défiler plus de publicités (et gagner plus d’argent).

De plus, Explorer pourrait également être une réponse aux critiques dirigées contre Facebook a début de l’année. En plus d’avoir été accusé d’aider Trump aux élections en laissant des fake news devenir virales, Facebook a aussi été accusé d’enfermer les utilisateurs dans des bulles de filtrages. Chaque fil d’actualité est personnalisé et Facebook optimise celui-ci pour qu’il affiche le contenu que l’utilisateur préfère. Un partisan de droite aura donc beaucoup de contenu de droite et peu de contenu de gauche. Mais avec le fil Explorer, les utilisateurs de Facebook verront peut-être des opinions plus divergentes sur le réseau social.

C’est Matt Navara, responsable des réseaux sociaux chez Facebook, qui a remarqué l’arrivée d’Explorer sur la version PC du réseau social. Puis, l’information a été confirmée par un porte-parole qui a discuté avec TechCrunch.


Nos dernières vidéos