Facebook, Google, Amazon, Apple ne sont pas prêts pour le RGPD

D’après les recherches faites par une association européenne de consommateurs, les géants de la Silicon Valley ne semblent pas être aux normes du RGPD.

rgpd-donnees

Vous n’êtes pas prêts ? Eux non plus…

IA comme un problème

BEUC est une association européenne de consommateurs qui a eu recours à une intelligence artificielle – du doux nom de Claudette – pour scanner les politiques de confidentialité des géants de la Silicon Valley. On ne va pas vous faire un dessin : c’est pas beau. D’après les 80,398 mots analysés par Claudette, l’IA de BEUC, il existe une multitude de lacunes dans les termes légaux et les politiques de confidentialité de Facebook, Google, Amazon et même Apple. En tout, ce ne sont pas moins de 33,9 % des termes écrits qui restent vagues et qui ne fournissent que très peu d’informations sur l’utilisation de nos données personnelles par ces sociétés.

L’Élève Ducobu à la Silicon Valley

Les GAFAM sont clairement de mauvais élèves en RGPD. Dès lors que l’on commence à poser des questions à nos cancres de la Silicon Valley, c’est la colle. D’où viennent nos données ? Qui les utilise ? Autant de questions qui apportent autant de réponses bancales.

> Lire aussi :  IFA 2018 : Google n’a pas l’intention de lancer la Pixel Watch cette année

Au royaume des lascars du fond de la classe, tout nous renvoie à des conditions d’utilisations vagues et à des termes flous. Pire, les mauvais élèves font même preuve de mauvaise foi et préfèrent botter en touche pour éviter de répondre aux questions. Vous ne voulez pas partager vos données ? Très bien, dans ce cas vous ne pourrez pas utiliser toutes nos fonctionnalités ! Oui mais lesquelles exactement ? La publicité sur Google ? On ne sait toujours pas qui s’occupe de nos données et ce qu’ils en font. Ça sent la convocation des parents…

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.