Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook lance une campagne pour sensibiliser ses utilisateurs à la désinformation

L’éducation des internautes pourrait aider à empêcher la diffusion de certaines fausses nouvelles.

Il y a

  

le

 
Télécharger Facebook
© Facebook

Depuis plusieurs années, Facebook est accusé, au même titre que d’autres réseaux sociaux, de ne pas lutter assez contre la désinformation sur sa plateforme. Avec la pandémie de coronavirus, de nombreuses fausses nouvelles ont tendance à circuler en ligne et ces dernières ne sont pas toujours modérées.

Pourtant, le réseau social a déjà mis en place plusieurs mesures pour lutter contre les fake news. Facebook s’est associé à des médias pour procéder à des vérifications des faits qui permettent de démêler le vrai du faux. L’entreprise a également décidé de partager ses données avec des chercheurs afin de mieux comprendre ces phénomènes de désinformation.

Cette semaine, la plateforme a aussi annoncé un changement dans son algorithme. Ce dernier donnera la priorité à certains types d’articles par rapport à d’autres. Les publications qui sont à l’origine d’une information et citée par de nombreuses autres seront ainsi mises en valeur. La plateforme entend aussi encourager les articles signés. Le réseau social a d’ailleurs noté que la plupart des fausses nouvelles ne mentionnaient aucun auteur.

Adopter les bons réflexes pour ne pas se faire manipuler

Facebook a aussi annoncé qu’il va lancer une campagne d’éducation à l’information afin de sensibiliser ses utilisateurs européens, africains et ceux qui habitent au Moyen-Orient  :

Nous voulons donner aux gens les outils nécessaires pour prendre des décisions éclairées sur les informations qu’ils voient en ligne et d’où elles proviennent. Pour soutenir cet effort, nous allons déployer au cours des prochaines semaines une nouvelle campagne dans les pays de la région EMEA pour éduquer et informer. les gens sur la façon de détecter les fausses nouvelles potentielles.

On ne connaît pas les détails précis de cette initiative mais l’entreprise a déjà précisé les axes sur lesquels elle insistera. Il sera demandé aux internautes de se poser trois questions principales. D’où vient l’information ? Quelle est la source et si elle n’est pas mentionnée, cherchez là. Manque-t-il quelque chose  ? Il est important de ne pas se contenter d’un titre qui peut être trompeur et d’aller lire les détails. Comment vous sentez-vous après la lecture ? Les fausses nouvelles jouent avec nos sentiments et cherchent à enlever tout esprit critique en jouant sur la corde sensible. Si une information paraît trop belle pour être vraie, mieux vaut la vérifier avant de la partager.

Rien n’indique que les utilisateurs suivront à la lettre ces conseils. Cette campagne aura au moins le mérite d’inciter les internautes à faire fonctionner leur esprit critique quant aux contenus qu’ils peuvent trouver en ligne.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
102,1 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick Huet

    6 juillet 2020 at 11 h 16 min

    J’espère qu’ils n’auront pas de tabous dans cette « éducation », notamment vis-à-vis de l’OMS et de Bill Gates.

    Qu’ils donneront les véritables raisons qui poussent l »OMS a ordonné un confinement général.

    Qu’ils donneronnt autant la parole au professeur Raoult et au professeur Christian Peronne qu’à Bill Gtaes qui n’a jamais été médecin et qui se veut le « conseiller » de santé de 7 milliards d’habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests