Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook pourrait être poursuivi pour pratiques anticoncurrentielles d’ici la fin de l’année

Une nouvelle fois, l’un des GAFA est susceptible de subir des poursuites antitrust. Cette fois, c’est au tour de Facebook.

Il y a

  

le

 
Facebook leak
© Presse-citron.net

L’année scolaire commence sur les chapeaux de roues pour Facebook, après les lourdes accusations d’une ancienne employées, les menaces de Kim Kardashian West accompagnées de plusieurs célébrités, voici que la société pourrait être confrontée à une poursuite antitrust. La hantise de tous GAFA. Pourtant, le Wall Street Journal rapporte que la Commission fédérale du commerce serait en train de préparer un éventuel procès antitrust contre Facebook qui pourrait être intenté dès la fin de l’année.

Une rentrée mouvementée pour Facebook.

Cette affaire ferait partie d’une enquête anticoncurrentielle plus large portée sur plusieurs entreprises technologiques. La question étant de savoir si Facebook a utilisé sa position dominante sur le marché pour étouffer la concurrence. Pour le moment, ni le Wall Street Journal, ni personne, ne peut affirmer qu’une affaire sera engagée contre Facebook. La Commission fédérale du commerce a déjà enquêté pour savoir si les achats par Facebook de sociétés telles qu’Instagram et WhatsApp faisaient partie d’une stratégie du géant des médias sociaux visant à étouffer la concurrence. Pour le moment, nous n’avons pas plus de détails sur cette enquête.

Tous les GAFA que sont Facebook, Apple, Google et Amazon ont été confrontés à de nombreux examens minutieux de la part des régulateurs gouvernementaux, qui les ont pris pour cible en raison d’éventuels comportements anticoncurrentiels, de violations de la vie privée et d’abus de données. Pour le moment, Facebook n’a pas souhaité apporter des précisions sur la situation, et la Commission fédérale du commerce non plus. L’entreprise dirigée par Mark Zuckerberg est actuellement débordée par l’ampleur de ses plateformes à l’approche des élections présidentielles. C’est en tout cas ce qu’a insinué Sophie Zhang, une data scientist lincenciée par la société qui a rédigé un long mémo sur le laxisme de Facebook et ses décisions parfois sous estimées.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
103,5 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests