Facebook recrute chez Apple et Palm pour améliorer son application iPhone

Les diverses versions des applications Facebook pour mobiles ont toutes un point commun : elles sont épouvantablement lentes, quand elles ne se bloquent pas tout simplement.

Les diverses versions des applications Facebook pour mobiles ont toutes un point commun : elles sont épouvantablement lentes, quand elles ne se bloquent pas tout simplement.

A tel point que sur mon iPad, j’ai viré l’app pour n’utiliser que la version web du site. Quant à la version iPhone, c’est chaque fois une tannée pour la consulter. Je ne sais pas si c’est dû au nombre d’amis ou abonnés à sa page, mais l’expérience devient très vite pénible.

Chez Facebook il semblerait que l’on soit conscient du problème, et que l’on cherche à le résoudre dans des délais assez rapides. Ainsi apprend-on que le réseau social a embauché d’éminents ingénieurs de chez Apple,  mais également chez Palm afin de constituer en interne une équipe de choc qui devrait proposer une version améliorée et surtout plus rapide de l’application dans les deux mois, puis une refonte complète d’ici 2013 (avec l’arrivée du Facebook Phone ?).

facebook mobile

L’enjeu est désormais de taille, et même stratégique pour Facebook puisque l’on sait que la moitié de l’audience du site se fait maintenant à partir d’un mobile (425 millions de visiteurs mobiles en décembre 2011), et que cette tendance va certainement s’accentuer dans les mois et années à venir, transformant progressivement Facebook en réseau social mobile. Il est d’ailleurs fort à parier que certains membres ne connaissent que la version mobile du réseau dans une de ses nombreuses formes (application, webapp, widget…), notamment dans les pays émergents et dans certaines régions d’Afrique, où le mobile est le premier (ou unique) terminal d’accès à internet.

(source)


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Il serai temps je n’apprécie pas du tout l’Appli actuelle, elle est longue, hier encore j’avais un sujet super important à regarder et surtout je devais faire vite, et l’appli galère, c’est horrible de devoir allumer l’ordi pour un confort normal, et surtout frustrant quand on bosse aussi via Facebook. Wait and see.

  2. La rapidité d’exécution de telles applications est le fer de lance d’une notoriété grandissante en terme d’utilisabilité.
    Il ne fait aucun doute qu’un travail d’optimisation est à réaliser en profondeur par rapport à la stratégie de cette entité.
    En conséquence de quoi, cette prise de conscience donnera forcément des résultats probants dans la continuité…

  3. Pauvre Facebook, on dirait qu’ils savent pas comment s’y prendre pour le mobile. On verra bien les résultats trimestriels tout à l’heure.

Répondre