Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook reste populaire chez les jeunes selon deux études récentes

Le réseau social a encore de la ressource même si les usages ont beaucoup changé.

Il y a

  

le

 
Facebook
© Facebook

Depuis plusieurs années maintenant, les études se suivent et tendent à montrer une baisse de l’intérêt des adolescents pour Facebook qui serait désormais un réseau social de vieux. Ces derniers se sont d’ailleurs inscrits en très grand nombre sur d’autres plateformes comme Snapchat, Instagram ou encore TikTok. Ainsi, selon un sondage mené en 2018 par PRC, 51 % des internautes américains âgés de 13 à 17 ans ont déclaré utiliser Facebook. C’est beaucoup moins que Snapchat : 69 %, Instagram : 72 % ou encore YouTube qui caracolait en tête avec 85 %.

Facebook reste incontournable chez les internautes britanniques et américains

Mais Facebook n’est pas mort et même loin de là, à en croire deux récents sondages qui sont relayés par le site Social Media Today. Le premier émane d’Ofcom et concerne le Royaume-Uni. 2300 jeunes britanniques âgés de 5 à 15 ans ont répondu. Les résultats sont surprenants puisque 69 % d’entre eux déclarent être actifs sur Facebook contre 68 % pour Snapchat et 66 % sur Instagram. Ces chiffres sont une bonne nouvelle pour la firme de Mark Zuckerberg et montrent que l’intérêt pour sa plateforme reste intacte, y compris chez les adolescents.

Une seconde étude menée cette fois aux États-Unis par 5W Public Relations abonde également dans ce sens mais elle concerne cette fois les jeunes adultes que l’on appelle aussi Millenials. 77 % indiquent être toujours très actifs sur Facebook et s’y connectent quotidiennement. C’est largement plus que TikTok : 28 %. Instagram et Twitter ne font pas mieux avec respectivement 70 et 54 %. Snapchat reste pour sa part en retrait avec 47 % des internautes qui déclarent s’y connecter tous les jours.

Comme le soulignent nos confrères de Social Media Today, il faut toutefois nuancer ces résultats. Ils n’indiquent en effet pas le temps passé sur chacune des plateformes. Il se peut par exemple qu’un utilisateur vérifie ses notifications Facebook très rapidement et qu’il passe ensuite beaucoup plus de temps sur Twitter, Snapchat et Instagram.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Paul

    9 février 2020 at 15 h 01 min

    Facebook et les Fake News, une vieille histoire d’amour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests