Facebook s’attaque aux contenus de mauvaise qualité. Votre site sera-t-il affecté ?

Facebook continue de faire le ménage. Et cette fois-ci, il utilise de l’intelligence artificielle.

Tout en s’attaquant aux opérations d’information politique et aux fausses infos, Facebook continue également de faire le ménage afin de réduire la visibilité de ce qu’il appelle les pages web de faible qualité.

La définition donnée par le numéro un des réseaux sociaux est d’ailleurs très précise. Il s’agit des liens de pages web partagés sur Facebook et qui envoient vers « du contenu peu substantiel et couvert de publicités perturbatrices, malveillantes et choquantes ».

Ce genre de contenu, Facebook n’en a jamais voulu

Et aujourd’hui, il a décidé de recourir à une nouvelle intelligence artificielle afin de le détecter.

En substance, Facebook a analysé des centaines de milliers de pages web partagées sur son réseau social afin de déterminer celles qui étaient de mauvaise qualité et celles qui ne l’étaient pas. Grâce à ces informations, sa nouvelle intelligence artificielle est capable de classer les autres pages qui sont partagées.

Si les algo de Facebook estiment qu’une page web contient très peu de contenu et beaucoup de publicités « perturbatrices, malveillantes et choquantes », celle-ci ne pourra pas être boostée via les produits publicitaires de la plateforme et elle bénéficiera également de moins de visibilité sur le fil d’actualité.

Des sites seront impactés positivement

La bonne nouvelle, c’est que si votre site ne fait pas partie de ceux qui sont ciblés par cette mise à jour de Facebook, alors vous devriez observer une petite hausse de trafic.

En revanche, si l’IA du réseau social a marqué des pages comme de mauvaise qualité, alors celles-ci auront moins de visibilité.

Facebook précise aussi que cette mise à jour sera déployée progressivement. Ce qui signifie qu’on ne devrait pas voir de changement brusque sur le fil d’actualité.


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Une société a tenté de transformer Slack en site de rencontre

C’était prévisible.

Fermer