Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook s’attaque aux sociétés qui utilisent des noms de domaine fallacieux

Facebook a fait savoir qu’il s’attaquait à plusieurs noms de domaine ressemblant au sien ou à ceux d’Instagram et de WhatsApp.

Il y a

  

le

 
Facebook
© Pixabay / William Iven

Il n’est pas rare que des personnes mal intentionnées utilisent le nom des plateformes très connues ainsi que leur apparence afin de se faire passer pour ces dernières et espérer tromper les utilisateurs. Plusieurs applications se sont fait attraper par Google dans le Play Store, mais cette pratique a également lieu sur le web par le biais des noms de domaine.

Une action en justice intentée par Facebook pour dissuader

Il y a quelques jours, Facebook a fait savoir qu’il prenait le problème à bras le corps afin d’espérer protéger les utilisateurs. Le réseau social a annoncé qu’il intentait un procès à l’égard de 12 noms de domaine frauduleux qui ressemble au sien ou à celui de ses autres plateformes comme Instagram et WhatsApp.

La totalité des noms de domaine concernés est enregistrée par le service de proxy Compsys Domain Solutions Private Ltd. basé en Ind. Ceux-ci s’intitulent facebook-verify-inc.com, instagramhjack.com ou encore videocall-whatsapp.com, ce qui laisse peu de doute sur le fait que leur objectif est bien de tromper les utilisateurs en se faisant passer pour les services officiels.

Ces pratiques douteuses ont pour but de tromper les utilisateurs afin que ces derniers partagent des informations personnelles. Par la suite, ces dernières peuvent être utilisées pour des tentatives de phishing, d’arnaques ou de vol de compte et de mot de passe. Il est possible de se faire avoir facilement quand le nom est assez proche de celui qui est officiel, à l’exemple de « facbook.com » au lieu de « facebook.com » par exemple.

Facebook déclare avoir joint Compsys Domain Solutions Private Ltd avant de lancer des poursuites, car il n’a eu aucune réponse. En 2019, l’entreprise de Zuckerberg avait déjà intenté un procès à deux entreprises, dont OnlineNIC, qui agissaient de la même façon que la société basée en Inde. Elle a également fait de même au mois de mars 2020 avec Whoisguard. Il menace aussi les autres en indiquant qu’il continuera à agir de la sorte afin de les dissuader.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
103,6 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests