Facebook : un hacker a menacé de pirater le compte de Zuckerberg

Le hacker taiwanais Chang Chi-yuan a menacé de pirater le compte Facebook de Mark Zuckerberg. Il avait prévu de diffuser cela en live streaming (sur Facebook, bien sûr).

MISE A JOUR (30/09/2018) : D’après The Verge, le hacker a finalement annulé son live. « J’annule mon flux en direct, j’ai signalé le bogue à Facebook et je montrerai la preuve lorsque je recevrai des primes de Facebook », a-t-il déclaré.

Le compte de Mark Zuckerberg sera-t-il piraté ? C’est la question que se posent actuellement de nombreux amateurs de cyber sécurité. Hier, le hacker taiwanais Chang Chi-yuan a relevé le défi de pirater le compte Facebook du patron du réseau social. Et si quelqu’un a déjà réalisé cet exploit précédemment (en 2011), cette fois-ci, Chang Chi-yuan propose de tout diffuser en Live sur son compte (à condition que Facebook accepte de laisser diffuser la vidéo).

Cette diffusion en direct commencera dimanche à midi, heure de France.

D’après les explications de Bloomberg, Chang Chi-yuan est une petite célébrité locale, s’étant fait connaitre en piratant un opérateur de bus pour avoir un ticket moins cher (ce qui lui aurait valu des poursuites). Sur le site de Line, il est également présenté comme étant l’un des contributeurs spéciaux du programme de chasse aux bugs de l’entreprise.

> Lire aussi :  Facebook rachète la startup Vidpresso pour rendre ses vidéos plus interactives

Chasse aux bugs

Il n’est pas rare que des hackers mettent en avant des failles de sécurité sur des services en ligne, parfois pour gagner des récompenses (appelées bug bounty). D’ailleurs, Facebook a récemment étendu son programme aux abus sur les données personnelles par les développeurs d’applications tierces qui utilisent la plateforme du réseau social, après l’éclatement du scandale Cambridge Analytica. Néanmoins, ce n’est pas tous les jours que quelqu’un expose des vulnérabilités en temps réel sur internet.

Comme le rappelle un article de The Guardian, quelqu’un avait déjà piraté le compte de Mark Zuckerberg en 2011 afin d’utiliser ce compte pour diffuser un statut.


2 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.