Maintenant, Facebook vous paie si vous dénoncez des abus sur les données personelles

Facebook lance son programme Data Abuse Bounty pour encourager les internautes à dénoncer les abus sur les données personnelles.

Facebook continue de redorer son blason après le scandale des données qui a affecté plus de 87 millions d’utilisateurs (cliquez ici pour savoir si vous en faites partie).

Et après avoir annoncé de nombreuses mesures pour limiter l’accès aux données personnelles de ses utilisateurs sur les applications tierces, Facebook vient également présenter un programme similaire aux « bug bounty » pour encourager les internautes à dénoncer les « abus de données ».

« Nous nous sommes engagé à lancer ce programme il y a quelques semaines dans le cadre de nos efforts pour plus rapidement découvrir les abus potentiels sur les informations des gens », explique Collin Greene, Head of Product Security. « Le Data Abuse Bounty, inspiré de notre programme Bug Bounty que nous utilisons pour découvrir et résoudre les problèmes de sécurité, aidera à identifier les violations de notre politique ».

Que recherche Facebook ?

Selon Collin Greene, ce nouveau programme récompensera les personnes qui découvrent pour la première fois (preuve à l’appui) des cas où des applications sur la plateforme Facebook « recueille et transfère les données des gens à une autre partie pour être vendues, volées ou utilisées pour des escroqueries ou de l’influence politique ».

La récompense dépend de l’impact de la découverte. Et si Facebook ne donne pas d’indicateurs précis, il affirme que sur son programme de chasse aux bugs, les informations avec un énorme impact peuvent rapporter jusqu’à 40 000 dollars.

Si vous pensez que vous avez découvert un abus et si vous pensez que l’information pourrait intéresser Facebook, la page de ce nouveau programme se trouve ici.

Les « bounty » ont déjà prouvé leurs efficacités pour découvrir les bugs informatiques et les failles de sécurité. Comme Facebook, Google, Microsoft, et d’autres grandes sociétés ont des programmes de Bug Bounty. Reste à savoir si cette pratique aidera aussi à éviter de nouveaux scandales sur les données personnelles.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies