Facebook veut devenir un concurrent de Leetchi et Go Fund Me

Alors qu’il ne s’agissait à l’origine que d’une plateforme pour rester en contact avec ses amis, Facebook ne cesse de se trouver de nouveaux usages.

Avec les vidéos, il est en train de rivaliser avec YouTube, tandis que les pages ont maintenant une section dédiée aux offres d’emploi. Et aux Etats-Unis, Facebook permet même de récolter des dons.

Cette fonctionnalité existait depuis longtemps, mais elle était jusqu’à maintenant réservée aux organisations connues. Désormais, Facebook veut cependant que n’importe quelle personne âgée de plus de 18 ans et résidant aux Etats-Unis puisse s’en servir.

Le numéro un des réseaux sociaux pourrait ainsi rendre inutiles les plateformes telles que GoFundMe ou Leetchi, couramment utilisées par les particuliers pour organiser les cagnottes ou les collectes de fonds, si il déploie cette fonctionnalité dans d’autres pays.

Baptisée « Personal Fundraiser » ou levée de fonds personnelle, elle devrait permettre aux utilisateurs de Facebook « de collecter de l’argent pour eux-mêmes, un ami, quelqu’un ou quelque chose qui n’est pas sur Facebook ».

Ces levées de fonds personnelles seront testées en beta par Facebook, qui en limitera d’abord les usages. Dans le cadre de ce test, les utilisateurs pourront collecter des fonds pour financer des études, des soins de santé, des soins vétérinaires pour leurs animaux de compagnie, de l’aide aux sinistrés après une catastrophe, etc.

Facebook permet également aux particuliers de demander des fonds en cas « d’urgences personnelles », comme un incendie ou bien un accident de voiture. Ou suite au décès d’un proche pour couvrir les frais des funérailles, par exemple. Les boutons de donations apparaîtront sur différents endroits de l’application Facebook, dont le fil d’actualité.

Pour les levées de fonds personnelles, Facebook prendra 6,9 % de la somme collectée ainsi que 30 dollars de frais. Cela supportera les « frais de traitement des paiements, le contrôle des fonds, la sécurité et la protection contre la fraude ».

Les pages vérifiées pourront aussi placer ce bouton sur les Live (qui peuvent avoir des portées très élevées). « Cela donne aux personnalités publiques, aux marques, aux entreprises et aux organisations de nouvelles façons de collecter des fonds sur Facebook pour les organismes sans but lucratif qu’ils supportent, explique Naomi Gleit, VP Social Good. Les personnes qui regardent la diffusion en direct peuvent faire un don en regardant ou donner une fois la diffusion terminée et publiée sur la page ».


Nos dernières vidéos

Répondre

Send this to a friend