Suivez-nous

Tech

Quand le fact-checking de YouTube mélange Notre-Dame et 11 septembre

Alors que Notre-Dame a été victime d’un large incendie hier, l’algorithme de YouTube dédié au fact checking a relié l’événement aux attentats du 11 septembre. Comment cela a pu arriver ?

Il y a

le

YouTube
© Pexels / Fancycrave.com

Voilà plusieurs mois que YouTube tente d’éviter la diffusion des fake news et des théories du complot sur sa plateforme de vidéos, si bien qu’il a dévoilé un outil de fact checking. Depuis mars, l’entreprise teste donc ce dernier sur le service, espérant qu’il pourra être déployés plus largement dans les semaines et les années à venir. Néanmoins, il semblerait que l’outil en question ait encore des difficultés à lier les éléments entre eux afin de renseigner les utilisateurs avec soin.

YouTube relie Notre-Dame et 11 septembre

Hier, lundi 15 avril, la cathédrale de Notre-Dame a été victime d’un important incendie, allant jusqu’à perdre la flèche qui la surplombait. En conséquence, les vidéos montrant les flammes ont été très largement partagées sur les réseaux sociaux, dont YouTube. Compte tenu du fait qu’il s’agissait d’un événement survenu de manière surprenante, la plateforme de vidéos a jugé bon d’utiliser son outil de fact checking.

Sauf que l’algorithme de YouTube s’est emmêlé au point de mélanger l’incendie aux attentats du 11 septembre, survenus aux États-Unis à cette date. Pour l’outil, l’incendie de Notre-Dame avait donc un rapport direct avec les événements américains, comme le montrent la capture d’écran ci-dessous et le bandeau renvoyant vers l’Encyclopedia Britannica.

YouTube Notre-Dame

© YouTube / Buzzfeed

C’est plus tard dans la soirée que YouTube a désactivé l’outil manuellement. Un porte-parole du groupe a déclaré à Business Insider : « Nous sommes profondément attristés par l’incendie en cours à la cathédrale Notre-Dame […] L’an dernier, nous avons lancé un bandeau d’information avec des liens vers des sources tierces comme Encyclopedia Britannica et Wikipedia pour les sujets à la désinformation. Ces bandeaux sont déclenchés de façon algorithmique et nos systèmes font parfois le mauvais choix. Nous désactivons ces bandeaux pour les flux en direct liés à l’incendie ».

Pour rappel, l’outil de fact checking de YouTube n’est pas encore disponible en France, mais il est certain que la plateforme devra encore travailler sur celui-ci avant d’espérer le déployer plus largement.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests