Un fascinant et morbide simulateur de bombe nucléaire

C’est un site qui a quelque chose de tout à la fois étrange et fascinant. Bien souvent, on peine à imaginer à quoi ressemble réellement une explosion nucléaire ou quel serait son impact. Comment après tout, pourrait-on mettre des chiffres ou des mots sur quelque chose que l’on n’a jamais (et heureusement) connu ?

simuler une explosion nucleaire sur votre ville

C’est désormais possible grâce à un site mis en place par la fondation Outrider. C’est très concrètement, un simulateur de bombe nucléaire.

Faites votre propre simulation d’attaque nucléaire

Le concept est simple. Vous sélectionnez la zone d’impact de votre choix. Qu’il s’agisse de votre petit village ou d’une grande ville, la carte est complète. Ensuite, vous déterminez le type de bombe nucléaire que vous souhaitez utiliser. Parmi les options, la première bombe nucléaire américaine, la plus grosse jamais testée par les russes ou encore le modèle nord-coréen. De quoi permettre d’évaluer l’impact selon la situation.

Un test mené sur Paris, permet de voir des différences phénoménales.

  • 800.000 morts et 1,2 millions de blessés avec la bombe nord-coréenne
  • 7 millions de morts de 2,5 millions de blessés avec le modèle russe

Éveiller les consciences

Si ce genre de cartes vous semble glauque, c’est un peu l’idée. On est dans une recherche du choc, de la provocation. « Nous vivons dans un monde dangereux. Les bombes nucléaires ne le rendent pas plus sûr, c’est plutôt le contraire. Comprendre le danger est la première étape pour rendre le monde plus sûr » explique  le Dr Drodzenko, auteur de la carte.

Le problème de cette carte est sans doute résumé par Gizmodo. « C’est trop beau pour son propre bien« . Les graphiques particulièrement réussis obligent en effet à faire un effort. A se souvenir que l’on parle ici d’armes bien mortelles. Heureusement, l’ONG fait tout de même l’impasse sur les champignons classiques. De quoi nous permettre sortir de l’imagerie de toute puissance.


8 commentaires

  1. Cela fait froid dans le dos..pour avoir une chance de son sortir ,il me faudrait être prévenu 30 mn avant l impact…. Poussière tu redeviendra poussière .la seule solution se trouve dans la force des peuple a se réunir,mes la aussi ils font tous pour nous diviser!!!!

  2. Merci pour les liens.
    Je me rappelle dans les années 60 des photos prises après les bombes ayant explosé au Japon. Et en particulier la photo d’un soldat littéralement pulvérisé et dont seule restait l’ombre projétée sur un mur…
    Dans un pays européen, il y avait à la même époque, entre les années 65 et 70 si mes souvenirs sont exacts, une étude sur les conséquences de l’explosion d’une centrale nucléaire un peu comme à Fukushima, mais avec une centrale située tout près d’une grande ville. Il y était tenu compte de la direction des vents, du temps lui-même (pluie ou temps sec) ainsi que des environs…
    Le plus terrible n’était pas l’effet immédiat mais celui des problèmes suivants: impossibilité pour les servcies de secours d’intervenir, blocage de tous les accès hospitaliers par route train etc. Bref, les conséquences non immédiates étaient bien plus graves que les conséquences de l’explosion elle-même.

Commenter