La fondation 30 millions d’amis lance une nouvelle campagne bouleversante

L’association continue son combat contre l’abandon des animaux avec une nouvelle campagne lancée le jeudi 15 juin sur les réseaux sociaux.

Non à l’abandon

Chaque année, plus de 100 000 animaux sont laissés à l’abandon, avec une forte augmentation de ce type d’acte en été. Avec l’arrivée de ces tristes jours, la Fondation 30 millions d’amis repart en campagne en « jouant » sur notre culpabilité avec justesse et émotion.

L’agence Buzzman est une fois de plus aux commandes de cette campagne de sensibilisation, un après le film publicitaire « Non à l’abandon » qui a fortement marqué les esprits avec plus de 40 millions de vues. Elle s’était d’ailleurs classée au 4ème rang des publicités les plus populaires sur YouTube.

L’art du montage

Encore une fois, l’association vise juste en utilisant le procédé de montage inversé, nous donnant l’illusion que les hommes (avec un grand H) sont bons et n’hésitent pas à recueillir un animal abandonné. Après ces 40 secondes pendant lesquelles nous avons naïvement cru à une belle histoire, 30 millions d’amis nous montre dans une deuxième séquence la réalité telle qu’elle est, et la cruauté humaine au moment où ce père de famille abandonne son chien dans la forêt, non sans un dernier triste adieu à toute la famille.

Entre les deux séquences une simple phrase, poignante, écrite sobrement en blanc sur fond noir « Nous aurions aimé vous raconter cette histoire. Mais voici la réalité« .

Une campagne internationale

Disponible sur les réseaux sociaux de la fondation, la vidéo sera aussi déclinée en version TV et accompagnée d’une importante campagne d’affichage qui bénéficiera d’un relais gratuit par pas moins de 200 mairies. Cette opération de sensibilisation sera ensuite traduite en brésilien, japonais, polonais, italien et espagnol puis diffusée dans le monde entier.

Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d’amis, explique que cette campagne l’a touchée car c’est « la triste réalité, l’homme qui abandonne son chien, n’est pas forcément un sale type mais un homme tout à fait banal, père de famille. Il se débarrasse de son chien par commodité, il trouve ça normal, il le fait par inconscience ». 

Un motif d’espoir pour conclure : il y a 25 ans, 400.000 animaux étaient abandonnés chaque année, contre 100.000 aujourd’hui. C’est une belle progression, mais malheureusement c’est encore trop.

 


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. C’est quand même dingue! Il faut responsabiliser les personnes qui souhaite adopter un animal est un être vivant pas une peluche qu’on jette quand on en a marre… La seul raison valide d’abandonner un animal est un accident de la vie qui fait qu’on ne sais plus s’occuper de sa bête. Un chien est un être fidèle qui n’imaginerai même pas vous abandonner.

  2. Humain sans coeur. On devrait leur faire la même chose ou les enfermer pour leur donner le temps de réfléchir à leur acte.
    Ce n’est pas une peluche. Tous mes animaux, je les ai trouvé sur le bord de la route à la veille des vacances. Punitions plus sévères.

  3. Punition très sévère jusqu’à énorme prélevement sur le salaire pour les éviter de partir en vacances ces cons il y a tellement de nounous disponibles pour les garder que j en vois un je fais tout pour qu il se retrouve sans travail et sans maison

Répondre

Send this to a friend