Gamescom 2017 : notre expérience #TameTheTrack chez Ford Performance

Ce mardi, nous étions de passage à la Gamescom 2017 à Cologne, avec un arrêt du côté de chez Ford Performance, qui propose une expérience #TameTheTrack étonnante, et qui justifie pleinement sa présence à cette grand messe du jeu vidéo. Explications.

Un constructeur auto à la Gamescom ?

Ce mardi 22 août 2017, Presse-Citron était en déplacement à Cologne, en Allemagne, pour prendre part à la fameuse journée « média » de la Gamescom 2017. Une journée entière dédiée exclusivement à la presse, aux blogueurs, aux médias, aux influenceurs, aux professionnels, qui peuvent ainsi découvrir le salon européen du jeu vidéo durant une journée complète avant l’arrivée (en masse) du grand public. Une journée qui permet d’accéder à (presque) tous les stands du salon, et de tester les nouveautés à venir, mais aussi les étonnantes expériences proposées par les nombreux exposants. Parmi eux cette année, un certain Ford, davantage réputé pour établir son campement sur les salons de Francfort, de Paris ou de Genève, que ceux relatifs au jeu vidéo.

Un affichage permet de connaître le meilleur chrono temporaire, le grand gagnant de la journée ayant bien sûr droit à un cadeau à la hauteur de ses (Ford) performances.

En effet, en 2017, le constructeur américain a décidé d’investir la Gamescom de Cologne en mettant sur pieds un stand plutôt conséquent, situé à quelques pas de celui de Microsoft pour ne citer que lui. Un stand qui rend évidemment hommage à la gamme Ford Performance, avec la présence d’une authentique Fiesta ST, mais aussi d’une sublime Focus RS floquée aux couleurs de Forza Motorsport 7, sans oublier la virulente Ford GT. Une présence qui étonne évidemment plus d’un visiteur, mais pour Ford, le rendez-vous avec la Gamescom s’est rapidement révélé comme une évidence.

Une présence amplement justifiée

Pour Ford, le lien entre le jeu vidéo et le monde automobile est aujourd’hui plus étroit que jamais, avec des simulations automobiles qui parviennent à retranscrire avec une fidélité assez phénoménale le look d’un véhicule, mais aussi sa sonorité, mais aussi (et surtout !) son comportement. Histoire d’appuyer ses propos, Ford a fait appel au pilote britannique Harry Tincknell. Ce dernier a ainsi réalisé un chrono sur Spa-Francorchamps à bord d’une authentique Focus RS il y a quelques semaines, et il est possible de prendre place dans l’un des pods présents sur le stand, pour tenter de battre le record de Harry… via une course virtuelle sur Spa-Francorchamps, à bord de la Focus RS et via Forza Motorsport 6. Dommage toutefois que cela ne se déroule que sur un seul et unique tour de piste. A la mi-journée, Ford a organisé une petite conférence avec ce même Harry Tincknell et Henry Ford (entre autres) pour parler jeu vidéo et automobile.

Selon les dires mêmes du pilotes, la précision du comportement de la voiture virtuelle est assez bluffante de réalisme, tout comme la modélisation de la piste. Au début de sa carrière, Harry Tincknell confesse avoir notamment utilisé les jeux vidéo pour mémoriser certains circuits, mais aussi prendre l’habitude du comportement de certains bolides.

Cinq pods en tout, qui permettent de piloter la Focus RS à Spa-Francorchamps.

Une expérience #TameTheTrack

Outre le challenge Focus RS, le stand Ford Performance de la Gamescom permet également de prendre part à une expérience VR à vivre via Oculus Rift, et à bord d’une réelle Focus RS. Là encore, il s’agit de retrouver ce bon vieux Harry, pour une expérience à 360° à Spa-Francorchamps. Comme toujours avec la VR, l’expérience est on ne peut plus immersive, même si on a pesté un peu face à quelques différences de résolution entre les différents plans de la vidéo, pas toujours très agréables à l’oeil. Une expérience de quelques minutes à peine, mais de quoi se plonger au coeur de la Focus RS, avec en prime un pilote professionnel à nos côtés. Sympa !

Bien sûr, outre l’aspect jeu vidéo (Ford était notamment la tête d’affiche de Forza Motorsport 6 avec sa GT, et le constructeur est présent dans la majorité des simulations actuelles et à venir), la présence de Ford à la Gamescom est également due à la position géographique du salon : Cologne. C’est en effet Emmanuel Lubrani qui s’est chargé de nous rappeler que Ford Europe a son siège du côté de Niehl, un quartier de Cologne, où il emploie plusieurs milliers de personnes. A noter également la présence sur le stand d’un certain Henry Ford, mais aussi du toujours très passionné Leo Roeks, en charge de Ford Performance Europe, qui est toujours prêt à partager sa passion (sans langue de bois) pour les belles sportives.

Sur le stand PlayStation, il est possible de jouer à Gran Turismo Sport, et de sélectionner… une Ford Mustang.

De la « vraie » voiture aussi chez Microsoft, PlayStation, Codemasters ou EA

Bien sûr, même s’il est tout à fait inédit de découvrir un stand Ford à un salon dédié au jeu vidéo, les différents éditeurs font depuis de longues années déjà appel à de vrais modèles pour faire sensation sur leurs stands respectifs. En 2017, Ford exhibe donc trois modèles maison sur son espace dédié, mais on peut également retrouver une certaine Porsche 911 GT2 RS chez Microsoft, pour Forza Motorsport 7, sans oublier une Red Bull F1 chez Codemasters pour F1 2017.

Chez Electronic Arts, on promeut le nouveau NFS Payback avec la nouvelle BMW M5.

Sur le stand, GT Sport, une Audi R8 LMS aux couleurs de PlayStation.

Chez Electronic Arts, le stand Need for Speed Payback permet de découvrir la toute dernière BMW M5, tandis que du côté de chez Playstation, on exhibe fièrement une (sublimissime) Audi R8 LMS pour Gran Turismo Sport. Enfin, chez Namco-Bandai, on a profité de la présence de Project CARS 2 pour faire venir sur le stand une certaine McLaren 720s.


Nos dernières vidéos