Génération Y, un grand questionnaire pour mieux comprendre

Qu’est-ce qui caractérise la génération des 18-34 ans ? L’arrivée d’Internet ? Les nouvelle technologies ? Un contexte économique différent ? Un questionnaire en ligne tente d’apporter la réponse.

Qu’est-ce qui caractérise aujourd’hui la génération ‘Y’ ? Car on le sait, on a beau vouloir être uniques, on partage toujours un bon nombre de points communs avec les personnes de notre génération. C’est la question à laquelle une équipe va tenter de répondre avec un  questionnaire en ligne intitulé ‘Génération quoi ?’. Le but de cette grande enquête sociologique est de retrouver les points qui lient les personnes de notre génération, celle qui a partagé et découvert toute une flopée d’évènements et d’innovations. Derrière cette initiative, on retrouve une collaboration entre France Télévisions, Yami2 et Upia.

Un parmi les autres

Pour l’instant, ce questionnaire adressé aux 18-34 ans est bêta – il sera en version finale le 19 septembre, date à laquelle on devrait le voir circuler plus largement sur le Web -. J’ai répondu à l’intégralité de ce questionnaire pour voir de quoi il retourne (soit 144 questions, j’en ai passé une). On part donc de points banals destinés à se renseigner sur le sondé, puis on avance au fur et à mesure pour se rendre compte que l’on partage un bon nombre de points communs avec les autres. De temps en temps, le questionnaire va vous confronter aux réponses des autres et vous montrer que vous vous inscrivez dans une majorité ou une minorité. On retrouve même des réponses personnalisées, moi qui ai coché la case ‘études supérieures’, je me suis retrouvé face à ‘68% des gens qui ont effectué des études supérieures répondent également cela’.

GenerationQuoi

Vous retrouverez également d’autres questions beaucoup plus personnelles ou d’autres pour lesquelles il vous faudra un certain temps de réflexion avant de donner une réponse. Exemple : la fameuse « il y a ceux qui baisent et ceux qui se font baiser, es-tu d’accord avec cette expression ?« . Toutes les réponses ne sont pas forcément évidentes mais le questionnaire fait une grande boucle autour de la génération ‘Y’ pour essayer de lui donner des caractéristiques.

Génération de…

Concernant le questionnaire en lui-même, il est globalement agréable et son interface est assez jolie. On notera un ton assez familier utilisé pour s’adresser au sondé. La dernière question est peut-être la plus importante : ‘Vous qualifieriez votre génération de …‘. Les réponses à cette question vous apparaitront ensuite et force est de constater que ceux qui ont déjà répondu sont assez pessimistes avec ‘désemparée‘, ‘perdue‘, ‘blasée‘…

Ce questionnaire prendra tout sa substance quand les réponses seront traitées et dépouillées. Plus intéressant encore, en utilisant celui-ci, France 2 va créer une série documentaire de trois films sur le sujet de cette génération ‘Y’ (ou appelez la comme vous souhaitez). Nous pourrons donc constater de manière visible quels sont les points qui lient notre génération.

Si vous êtes intéressé, vous pouvez remplir le long questionnaire ici.

Note : même si vous n’avez pas entre 18 et 34 ans, vous pouvez répondre au questionnaire.


Nos dernières vidéos

16 commentaires

  1. Excusez-moi, mais étant le co-producteur de ce programme, et en parti l’auteur, je me permets de corriger beaucoup d’informations que vous venez de publier. Je ne sais pas d’où vous sortez qu’il s’agit d’une questionnaire du « gouvernement »! Ce projet a été lancé en 2010, lorsque Nicolas Sarkozy était président et François Fillon 1er Ministre. Ils n’ont ni de près ni de loin été associés, consultés, encore moins à l’origine de notre projet! Et faites confiance à François Hollande pour ne pas avoir repris des initiatives de son prédécesseur…
    Vous dites qu’il s’agit d’un « sondage ». C’est totalement faux. Un sondage est commandité par un organisme de sondage, qui applique la méthode des quotas, etc.Ici, il s’agit d’un des élément d’un site beaucoup plus important: vous avez rempli un questionnaire a visé sociologique.
    Nous n’employons jamais l’expression « génération Y », que nous trouvons particulièrement peu pertinent. Vous verrez sur le site pourquoi. Un simple coup de fil auprès de l’un des membres de l’équipe vous aurait permis de le savoir.
    Enfin la « petite série documentaire » dont vous parlez est en fait une collection de trois films de long format, ayant mis plus de deux ans à être réalisé, par l’une des réalisatrices les plus brillantes de sa génération: Laeticia Moreau.
    Désolé de vous avoir pressé le citron, mais avouez qu’autant d’inexactitudes en quelques lignes, c’est piquant!

    • Mes plus plates excuses pour les erreurs. J’ai lu, ou cru lire du moins, quelque part que le gouvernement était derrière le coup, additionné à la publication sur France Télévisions j’ai fait cette stupide erreur.
      Concernant le terme génération ‘Y’, c’est moi qui l’utilise (parfois avec des guillemets, parfois sans) car c’est le terme populaire qui est utilisé pour désigner cette génération, même s’il s’avère peu pertinent.
      Vous avez eu raison de réagir pour rétablir la vérité, les corrections ont été effectuées.
      Si vous voyez d’autres éléments qui gênent, n’hésitez pas à m’en faire part.

  2. On peut noter que Upian est derrière ce site (du moins pour la partie technique).

    Ce sont les mêmes qui étaient derrière la version Web du documentaire sur Stark d’Arte (site Web/tablette qui donne des infos complémentaires de la télé en live).

    Et non, je ne bosse par pour eux ni avec eux. Ils font juste du bon boulot. 😉

  3. J’ai fait le questionnaire. Bravo pour votre interface et votre engagement dans cette étude, elle pourra peut-être se révéler intéressante.

    Je regrette quelque peu de l’avoir faite car j’ai passé la plupart des questions, ayant l’impression quelque peu abrutissante de ne jamais y trouver mon compte.

  4. Moi, ce qui me chagrine, c’est que dès la question sur l’âge (la première, donc), le slider n’est pas pris en compte par mon navigateur (Firefox à jour)…
    Je n’ai pas poussé plus loin pour le moment, j’y reviendrais plus tard…

  5. L’interface est super et encourage à répondre, par contre je me suis arrêté après 3 questions car il s’agit très certainement d’une méthode pour enrichir les bases de données de publicitaires qui vous cibleront par la suite de publicités pertinantes.

  6. C’est effectivement toute l’équipe d’Upian qui a assuré non seulement le développement, mais également le conception et le design de l’expérience web, qui est le fruit d’un travail de presque deux ans. Le contenu éditorial et les modules documentaires – qui seront mis en ligne le 19 septembre au moment du lancement de la version finale du site – ont le produit d’une collaboration Upian / Yami.

    Nous avons pensé Génération Quoi ? comme un objet interactif dans une démarche documentaire (ce n’est ni un sondage, ni une étude sociologique à proprement parler, même si deux sociologues ont étroitement participé à l’élaboration du questionnaire). L’objectif de l’enquête, c’est de dresser un (auto)portrait de la génération des 18-34 ans qui soit, nous l’espérons, plus fin que les clichés qui circulent sur la « génération Y » (ou génération facebook, ou génération digitale native, rayez les appellations réductrices inutiles).

    Mais ce n’est que la première partie du dispositif. Dès le 19 septembre, le site permettra de consulter tous les résultats de l’enquête, de jouer avec les données, de les comparer à des données de référence issues d’enquêtes précédentes (aussi bien françaises qu’internationales). Le tout organisé en une vingtaine de modules thématiques dans lesquels on retrouvera les personnages de la série documentaire diffusée en octobre sur France2, ainsi que des espaces de débats et de discussions.
    Connaitre la position des 18-34 ans sur les grands sujets de société, et lancer une grande discussion nationale sur ces sujets : voilà le double objectif de Génération Quoi ?. Le gouvernement a découvert l’existence de ce projet il y quelques jours – et vous vous doutez bien que nous l’avons conçu pour *interpeller* les pouvoirs publics sur la situation et les attentes des jeunes. Et non autre chose.

    Quant à l’éventuelle implication d’organismes publicitaires ou marketing – ca n’a jamais été et ne sera jamais la politique d’Upian ni d’un autre intervenant sur ce projet. Les informations (age, sexe, activité, lieu de résidence) sont simplement demandées pour que le module d’exploration de données permettent de filtrer les résultats en fonction de ces critères (et vous montrer les réponses affinées, par exemple ce que les personnes de votre âge ont répondu à telle question).
    Upian travaille d’ailleurs actuellement sur une autre expérience documentaire sur la collecte et l’utilisation des données personnelles par les organismes publicitaires à l’insu des utilisateurs, croyez donc bien que nous vous rejoignons totalement dans votre méfiance sur cette question.
    Sur Génération Quoi ?, vous pouvez cependant être tranquille. 🙂

  7. Ne fonctionne pas (page grisé après avoir cliqué sur « c’est parti’).

    Pour des gens prétendant bientôt lancer une étude sur l’espionnage des internautes a leur insu, avoir deux trackeurs sur leur site n’est pas très pertinents… (vous me direz presse-citron et ses 7 trackeurs, c’est pas mieux…)

    • Eric

      @vox : oui, comme sur tous les sites qui bossent avec une régie pub. Sans trackeur on vous proposerait peut-être de la pub pour des couches bébé ou des yaourts à la banane, pas sûr que vous y gagnez au change…

  8. @vox : Les trackeurs que vous pointez sont ceux présents dans l’ensemble de l’infrastructure de notre diffuseur, FranceTV. Ils n’ont pour le coup pas grand chose à voir avec le site Génération Quoi qu’Upian a développé.
    Quoi qu’il en soit, le débat sur les trackeurs, leur diffusion, leur utilisation, nous l’auront au moment du lancement du programme que je mentionnais – j’espère que vous y participerez.
    Mon intervention de tout à l’heure avait simplement pour but de rassurer quant à l’utilisation des réponses collectées par Génération Quoi – qui ne seront pas, contrairement à l’opinion d’orsay, transmise à des organismes publicitaires, marketing ou à une quelconque régie.
    Cela dit, vous avez raison, nous ne pourrons effectivement pas empêcher la régie pub de France Télévisions de savoir que vous y participé à l’enquête ni combien de pages vous avez visité – la belle affaire, j’ai envie de dire 😉

  9. j’ai répondu au questionnaire mais il semble fait pour qu’on s’épanche. Je trouve ça vraiment dommage cette situation actuelle avec tout le monde qui doit pointer du doigt les impôts, le chômage, etc.

  10. Ce sondage est très bien réalisé. Aussi bien d’un point de vue technique, l’interface est agréable et le système de sauvegarde avec envois du lien par mail très réfléchi. Merci UPIAN !!! A part quelques exceptions les questions sont nuancées, ce qui tranche avec le manichéisme des questionnaires traditionnels. Je me réjouis que la Génération Y fasse de nouveau la Une des médias. Vivement les résultats de cette enquêtes la série documentaire sur France 2.

  11. Enquête intéressante avec des questions précises. Le design est sympa. Je suis curieux de voir comment les résultats seront présentés et utilisés.

    A chaque question, il aurait été intéressant d’avoir à chaque fois les statistiques de cette question pour tous les répondants, afin de se placer par rapport à la génération.

    A la fin, j’ai mis génération « connectée » 🙂

Répondre