Connect with us

Actualités

Géolocalisation : première plainte contre Google

L’information est tombée il y a une semaine et elle est terrible pour Google. Même si votre GPS est coupé et que vous désactivez la géolocalisation, Google continue de savoir où vous vous trouvez. Une logique à la Big Brother qui est inquiétante, mais pas si étonnante.

Il y a

le

Google données

Géolocalisation : des révélations de Reuters inquiétantes

Les journalistes de l’agence de presse Reuters aidés par des chercheurs de Princeton avaient réussi à démontrer que la protection supposée par la désactivation GPS n’existait pas et que Google savait où vous vous trouviez même sans GPS. Un problème concernant les deux milliards de personnes utilisant un smartphone fonctionnant sous Android, mais aussi les clients de la marque à la pomme utilisant une application comme Google Maps.

Face au tollé, le groupe américain a été forcé de reconnaître qu’il y avait un problème. La firme de Mountain View fait désormais face à un nouveau problème. Une plainte judiciaire. L’affaire a définitivement quitté le terrain médiatique pour entrer dans le domaine judiciaire. Et il ne s’agit sans doute que d’un début…

De rapides modifications de Google

Un Californien a donc lancé une action en justice contre Google devant un tribunal fédéral pour obtenir  des dommages et intérêts pour non respect de la vie privée. L’idée est toutefois plus large : obtenir un recours collectif pour la défense de tous les utilisateurs concernés.

> Lire aussi :  Google annonce de nouvelles mesures pour sécuriser les données de ses utilisateurs

« Google a expressément indiqué aux utilisateurs de son système d’exploitation et des applications que l’activation de certains paramètres empêcherait le suivi de géolocalisation des utilisateurs. Cette allégation était fausse » précise ainsi sa plainte. Depuis, Google a fait de sérieux changements à sa page d’assistance pour donner de sérieuses précisions mais pas sûr que cette modification à posteriori soit vraiment suffisante.

Le Electronic Privacy Information Center (EPIC), un groupe d’intérêt a lancé une demande à la Federal Trade Commission des États-Unis pour savoir si l’affaire pouvait aller plus loin.

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. leBen

    23 août 2018 at 16 h 52 min

    Si 10% des utilisateurs portent plainte dans tous les pays du monde ça va changer latitude de Google.
    Donc rendez-vous dans les offices respectifs et allez porter plainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests