Gmail : avec votre autorisation, des développeurs ont pu lire vos mails

Par le biais de certaines applications tierces, des développeurs ont pu lire le contenu de vos mails, que ceux-ci aient été envoyés ou reçus.

Gmail

© Unsplash / Jay Wennington

Il y a quelques mois, Gmail faisait parler de lui en raison de son importante refonte, qui concernait alors tant le design que l’ajout de certaines fonctionnalités. Si les utilisateurs peuvent désormais profiter d’une messagerie comme neuve, il est un point beaucoup moins appréciable, que Google s’est alors bien gardé de mentionner.

Selon un article publié le 2 juillet par le Wall Street Journal, des développeurs ont pu lire vos emails en toute tranquillité. La journal américain explique ainsi que des « centaines de développeurs tiers [a pu] lire les messages de millions d’utilisateurs Gmail ». L’accès à ce contenu censé être privé a pu être rendu possible grâce au fameux message qui demande aux utilisateurs d’accepter qu’une application tierce puisse utiliser un compte Gmail lors de la connexion. En validant cette demande, un utilisateur autorise l’entreprise tierce à accéder à lire, mais aussi supprimer, envoyer ou organiser ses mails. Cela signifie que ces applications tierces ont demandé et reçu explicitement le consentement explicite de l’utilisateur concerné avant de pouvoir se plier à cette pratique.

Ce même sujet avait été abordé il y a environ un an, lorsque Google avait indiqué qu’il n’utiliserait plus le contenu de vos mails à des fins publicitaires. Jusqu’à cette date, ces derniers étaient lus pour que leurs contenus servent à faire de la publicité ciblée. Malgré tout, les utilisateurs savaient que leurs mails étaient lus par des robots, mais non par des utilisateurs humains. Une fois de plus, cette nouvelle pose la question du consentement de l’utilisateur, un point que certaines entreprises semblent prendre à la légère. Si les utilisateurs ont donné leur accès à des services tiers, ceux-ci n’avaient certainement pas réalisé que cela signifiant que leurs emails pouvaient être lus par des humains.

C’est certainement ce point rend la nouvelle différente du scandale Cambridge Analytica, qui avait frappé Facebook de plein fouet il y a quelques mois. Là où les données extraites du réseau social avaient été vendues à la société afin que celle-ci puisse créer des profils très précis, Google se tient encore sur le fil puisque la pratique n’est pas illégale.

Néanmoins, cela signifie également que les utilisateurs doivent encore être éduqués afin de comprendre ce qu’ils acceptent ou non lorsqu’ils cochent une case de ce type.

Un retour sur le consentement donné à Gmail est possible

Pour avoir connaissance des entreprises ayant accès à vos mails et pour supprimer leur autorisation, il faut d’abord se rendre sur son compte Google, puis cliquer sur « Applications ayant eu accès au compte », qui se trouve dans la catégorie « Connexion et sécurité ».

En cliquant sur « Gérer les applications », vous pouvez consulter la liste des entités tierces ayant accès aux informations mentionnées par le journal américain, et revenir sur le consentement initial.

mon compte Google Gmail


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies