Connect with us

Réseaux sociaux

Finalement, le scandale Cambridge Analytica a touché 87 millions d’utilisateurs

Selon Facebook, le scandale Cambridge Analytica affecte finalement 87 millions de comptes. En France, 73 personnes ont téléchargé l’appli qui faisait la collecte de données. Et plus de 200 000 comptes seraient touchés.

Il y a

le

Alors que Mark Zuckerberg continue d’essayer de rassurer les utilisateurs via des interviews et que Facebook enchaîne les mesures pour limiter l’accès aux données d’utilisateurs par les applications tierces qui utilisent ses API, le nombre de comptes susceptibles d’avoir été affectés par le scandale Cambridge Analytica est revu à la hausse.

Pour rappel, les informations d’utilisateurs de Facebook ont pu être exploitées grâce à une application qui demandait aux internautes de répondre à des questionnaires, mais aussi de donner accès à leurs données sur Facebook. Cependant, à l’époque (avant 2014), la plateforme du réseau social permettait également au développeur d’accéder aux données des amis des personnes qui ont répondu à ces questionnaires.

De ce fait, même si l’appli n’a été utilisée que par quelques centaines de milliers de personnes, son développeur a pu collecter des données sur des dizaines de millions.

Les révélations du New York Times et du Guardian évoquaient une cinquantaine de comptes affectés par ce scandale. Mais d’après un billet publié par Mike Schroepfer, Chief Technology Officer chez Facebook, « les informations Facebook de 87 millions de personnes – principalement aux États-Unis – ont peut-être été partagées de manière inappropriée avec Cambridge Analytica ».

Comme on peut le voir sur ce document partagé par Facebook, l’affaire touche principalement les USA.

> Lire aussi :  Pour Facebook, les coupables du récent piratage sont des spammeurs

Mais d’après Le Figaro, l’application thisisyourdigitallife qui a fait la collecte des données, puis les a transmises à Cambridge Analytica, aurait été téléchargée par 76 internautes en France. Et comme l’appli a eu accès aux données sur les amis de ces utilisateurs, le nombre total de comptes affectés serait donc de 211 667 dans l’Hexagone.

La réponse de Facebook : limiter l’accès aux données par les applications tierces

Une partie des mesures contre ce genre de collecte massive de données ont déjà été prises par le réseau social en 2014. Après l’éclatement du scandale Cambridge Analytica, Facebook a également décidé de limiter les informations auxquelles les développeurs d’appli qui utilisent sa plateforme peuvent accéder.

Facebook a également modifié le design de ses paramètres pour qu’il soit plus facile pour les utilisateurs du réseau social de supprimer ces applications tierces qui utilisent leurs données.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests