Suivez-nous

Tech

Google enquête sur les cas de harcèlement sexuel dans l’entreprise

Alphabet est en train d’enquêter sur la façon dont Google traite les plaintes pour harcèlement sexuel au sein de l’entreprise.

Il y a

  

le

 
logo de Google
© Unsplash / Paweł Czerwiński

Suite à plusieurs affaires de harcèlement sexuel chez Google, sa maison mère Alphabet ouvre une enquête pour savoir comment la société traite ces plaintes. Le conseil d’administration a évoqué plusieurs cas, dont ceux d’Andy Rubin et David Drummond.

Un porte-parole a déclaré : « Comme cela a déjà été confirmé dans des documents publics déposés devant les tribunaux, au début de 2019, le conseil d’administration d’Alphabet a formé un comité spécial de litige pour examiner les réclamations faites par les actionnaires dans le cadre de diverses poursuites judiciaires concernant la conduite passée des employés ».

Plusieurs affaires au sein de Google et Alphabet

L’affaire Andy Rubin a particulièrement fait parler d’elle lorsque le New York Times a révélé que Google avait tenté d’étouffer la plainte. La firme américaine s’est d’abord vantée d’avoir licencié 48 personnes liées à des cas de harcèlement sexuel, suite à quoi le média américain a déclaré que le départ du fondateur d’Android était dû à une affaire de harcèlement survenue en 2014.

Andy Rubin aurait notamment imposé une relation sexuelle à une employée de la société avec qui il entretenait alors une liaison. Si les faits ont été jugés crédibles, aucune enquête n’a été menée et l’homme a quitté l’entreprise en empochant 90 millions de dollars.

L’ancien vice-président principal de la recherche Amit Singhal a aussi été accusé de harcèlement sexuel, suite à quoi il a également quitté l’entreprise, empochant 15 millions de dollars. Ce montant a été moins conséquent car l’homme est allé travailler chez Uber, société dont il est parti depuis.

Rubin et lui ont donc reçu une belle indemnité de départ alors même qu’ils étaient tous deux visés par une plainte.

Quelques mois plus tard, au début de l’année, des actionnaires d’Alphabet ont engagé des poursuites contre le conseil d’administration en déclarant que la firme avait cherché à couvrir des plaintes.

Plusieurs employés ont déclaré qu’il fallait que Google agisse avec plus de fermeté dans ce type de cas, mais c’est une affaire plus récente qui aurait poussé l’entreprise à prendre des mesures.

Au mois d’août, Jennifer Blakely a partagé un article sur Medium dans lequel indique que David Drummond, directeur juridique d’Alphabet, a entretenu une liaison avec elle alors qu’il aurait été marié. Il aurait quitté sa femme pour elle et tous deux auraient eu un enfant, que Drummond aurait abandonné.

L’homme a reconnu sa relation avec Jennifer Blakely, mais il a nié avoir fait de même avec d’autres employés de la société. Il a déclaré : « À part Jennifer, je n’ai jamais eu de relation avec quelqu’un d’autre qui travaillait chez Google ou Alphabet. Toute autre suggestion est tout simplement fausse ». Quelques jours après cette déclaration, il s’est mariée avec une femme travaillant chez Google.

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
90,0 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests