Suivez-nous

Tech

Google et d’autres géants liés à un événement niant le réchauffement climatique

Plusieurs entreprises telles que Google, Facebook et Microsoft ont soutenu une conférence durant laquelle des participants ont allégué que le dérèglement climatique n’existait pas.

Il y a

  

le

 
réchauffement climatique Facebook Google Microsoft

Si Facebook et ses consœurs sont trois sociétés qui se sont déjà engagées publiques à tenter de réduite l’impact du réchauffement climatique, une conférence semble aller à l’encontre de cette promesse faite au public. Pour sa part, Microsoft a annoncé qu’il souhait réduire ses émissions de CO2 de 75% d’ici l’année 2030, là où Google va jusqu’à viser un objectif dit « zéro carbone » en cherchant activement des solutions. Facebook s’est opposé à la politique du président des USA lorsque celui-ci a révélé qu’il se retirait de l’accord de Paris sur le climat, un accord universel que de nombreux pays du monde ont signé, si ce n’est la Syrie et le Vatican.

Pourtant, Facebook, Google et Microsoft reconnaissent les impacts du réchauffement climatique

LibertyCon, un événement qui rassemble un large réseau d’étudiants, s’est tenu à Washington DC du 18 au 20 janvier, a été soutenu par Google à hauteur de 25 000 euros, là où Facebook et Microsoft ont respectivement apporté un montant de 10 000 euros. Aux vues des budgets investis, les trois entreprises ont rapidement été considérées comme les plus gros sponsors de l’événement. Néanmoins, Mother Jones note que ces dons ont permis la mise en avant de plusieurs groupes qui ne croient tout bonnement pas au réchauffement climatique, au point de militer pour tenter de démontrer que celui-ci n’existe pas.

Dans les faits, c’est la CO2 Coalition qui était présente lors de l’événement afin de distribuer des brochures indiquant les émissions de CO2 n’étaient pas dangereuses et que le dioxyde de carbone était bénéfique pour la vie de la faune et la flore. Son positionnement tend donc à encourager les personnes à provoquer de plus grandes émissions de gaz à effet de serre comme le CO2. Du côté de la science, on juge plutôt que sa concentration avec l’utilisation de carbone fossile tend à augmenter plusieurs événements naturels comme les éruptions et autres.

Également sponsor, le Heartland Institute travaille depuis des années afin de limiter les efforts des scientifiques qui se tournent vers les impacts et les dangers du réchauffement climatique. Très conservatrice, la fondation a aussi contribué à ce que Donald Trump quitte l’accord de Paris sur le climat. Dans son équipe, celle-ci compte de nombreux experts qui jugent que le réchauffement est un mythe.

Caleb Rossiter, professeur de statistique à la retraite et membre de la coalition, a également pris la parole lors d’une intervention dans laquelle il a déclaré : « Il n’y a pas eu d’augmentation du nombre, de l’intensité ou de la fréquence des tempêtes […] Les données ne montrent pas une tendance inquiétante ». Vraisemblablement satisfait de l’augmentation des émissions de CO2, il déclare : « Je suis heureux quand le dioxyde de carbone est en hausse, parce que cela signifie que la pauvreté est en baisse ». Pour lui, cette hausse est en lien direct avec la pauvreté, car le CO2 constitue « un engrais » qui a contribué à rendre l’Afrique plus verte.

Si Microsoft n’a pas fait de commentaire, Google et Facebook ont tous deux indiqué que la LibertyCon avait également proposé des ateliers qui n’étaient pas sur le sujet du réchauffement climatique.

Source

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
87,2 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Julien

    24 janvier 2019 at 15 h 20 min

    Merci Louise pour tout tes articles, ils sont top

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests