Connect with us

Tech

Google : l’IA exploitée par Gmail n’utilisera plus les pronoms « Elle » ou « Il »

Google a fait évoluer son intelligence artificielle afin que celle-ci n’utilise plus les prénoms genrés « Elle » ou « Il » sur Gmail. Un moyen pour la firme de couper court aux discriminations basées sur le genre.

Il y a

le

Gmail Smart Compose
© Unsplash / Jay Wennington

Utilisée pour la fonctionnalité Smart Compose, l’intelligence artificielle exploitée sur Gmail suggère la suite d’une phrase lorsque celle-ci n’est pas entièrement rédigée par l’utilisateur du service. Baptisée « Rédaction intelligente », elle permet d’écrire un texte plus rapidement plutôt que d’avoir à se répéter. La firme a indiqué que la technologie s’était entraînée en lisant de vieux emails, comme Smart Replies.

Dévoilée peu après cette dernière, l’option avait tout de même un souci lorsqu’il s’agissait de choisir entre les pronoms « Elle » ou « Il », bien que la compagnie ait affirmé que cette erreur se produisait dans moins de 1% des cas de prédiction.

Sur Gmail, Google se veut plus inclusif

En effet, le responsable de produit Gmail, Paul Lambert a indiqué que l’intelligence artificielle de la messagerie avait tendance à choisir directement le pronom « Il », exploitant par exemple ce dernier dès lors que le contenu d’un email évoquait l’entrepreneuriat. En effet, en utilisant la fonctionnalité Smart Compose pour rédiger le texte « I am meeting an investor next week, do you want to meet her ? », Google ne propose que le pronom « Him » (pour « Il »).

> Lire aussi :  Un portrait peint par une intelligence artificielle vendu pour 432 500 $

Outre ce point, l’utilisation des termes en question peut être en opposition avec l’identité de genre d’utilisateurs de la messagerie se définissant comme étant non-binaires.

De fait, Google a annoncé qu’il n’utiliserait plus les pronoms « Il » ou « Elle » afin que son intelligence artificielle soit non genrée, un moyen d’éviter qu’elle ne puisse « refléter les biais cognitifs humains », soit les fameux préjugés humains retranscrits par la machine. Cette décision permettra à l’entreprise de contenter ses utilisateurs tout en restant la plus inclusive possible.

Source

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. freemat62

    28 novembre 2018 at 15 h 57 min

    C’est sur que vexer quelqu’un en lui proposant un pronom autre que le sien est un problème existentiel… .C’est justement en supprimant « il » et « elle » que Google retranscris les biais humains, car en réalité dans la nature c’est très simple XY = homme, XX = femme. Après quand on ne peux changer les choses on change les mots…

    • Djelme

      29 novembre 2018 at 7 h 52 min

      +1

      Je me faisais du soucis concernant l’IA en m’imaginant qu’elle pourrait dominer le monde et finalement, elle sera aussi conne que les humains qui l’ont programmée..

  2. Mathieu

    29 novembre 2018 at 14 h 41 min

    Après que l’utilisateur a écrit: Matt a fait des courses, Smart replies écrira: « ça a acheté des patates » ?
    Wow… En voilà du progrès et de l’intelligence…
    Rappelons que le neutre n’existe pas en langue française. Par quoi Google veut-il remplacer les pronoms personnels ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests