Suivez-nous

Gaming

Google ne débloque pas assez d’argent pour le développement des jeux sur Stadia

Alors que nous sommes toujours dans l’attente des 120 nouveaux jeux Google Stadia, nous apprenons par l’intermédiaire d’éditeurs et de développeurs que Google ne semble pas généreux en termes de budget.

Il y a

  

le

 
© Quartz

La crise autour de Stadia ne semble pas s’améliorer bien au contraire. Après une communication moyenne, un lancement désastreux, un service déjà déserté par les joueurs au bout de seulement un mois et un catalogue de jeux qui peine à se remplir, nous apprenons aujourd’hui que les éditeurs ne sont pas du tout aidés par Google sur le financement de leurs jeux. Avec seulement 28 jeux dans sa boutique, loin d’être les plus impressionnants et les plus récents, Google Stadia est en proie aux critiques des joueurs. Le géant américain a voulu clarifier les choses le mois dernier en accusant les éditeurs tiers de ne pas vouloir sortir leurs jeux sur la plateforme. Pas certain que ce soit la meilleure justification, surtout lorsque l’on apprend que les studios proches de Google ne semblent pas du tout soutenus.

Google, l’avenir de Stadia déjà menacé ?

Google réagit polémique Stadia

© Google

C’est donc le très sérieux site Business Insider qui a réalisé une enquête autour des éditeurs qui travaillent avec Google pour le développement de jeux sur Stadia. Une étude importante qui soulève de nombreuses questions sur l’avenir du service. En effet, suite à de nombreux témoignages anonymes, Google ne soutiendrait pas du tout les éditeurs, leur proposant un budget très limite pour le développement de jeux digne de ce nom.

Nous avons été approchés par l’équipe Stadia. Habituellement, avec ce type de démarchage, ils font le genre d’offre qui vous incite à signer.

D’après les personnes interrogées, l’offre de Google n’était vraiment pas avantageuse. Pire, la personne en question annonce que « l’offre était inexistante ». Qu’il « n’y avait pas assez d’argent en jeu ». Selon la personne, l’offre était « si basse » qu’il n’y a pratiquement pas eu de négociations.

Mais ce n’est pas le pire, étant donné que selon l’ensemble des développeurs qui ont pu être interrogés par Business Inside ou encore le site killedbygoogle, certains sont assez inquiets sur la survie de la plateforme dans les prochains mois.

Est-ce que je me vois entretenir une relation à long terme avec Google ? Compte tenu de leur passif, je ne sais même pas s’ils travailleront sur Stadia dans un an. Ça ne serait pas fou à imaginer (…) Avec Google, c’est facile de se dire ‘C’est Google ! Si quelqu’un va réussir, c’est eux’. Mais ils ont échoué une tonne de fois par le passé », peut-on lire. Un développeur résume : « au bout du compte, je me pose la question ‘Pourquoi je ferais cela’ ? Et il n’y avait aucune raison positive pour y aller, autre que le fait d’être le premier sur la plateforme. »

Les relations avec Google seraient tellement mauvaises, que certains développeurs sont même écœurés de leur métier et ne se voient tout simplement pas poursuivre.

Ce n’est pas seulement une question financière. À la fin de la journée je me pose la question « Pourquoi ferais-je ça ? » Il n’y a aucune raison positive à être les premiers sur la plateforme. 

Pour rappel, Stadia devrait accueillir cette année 120 nouveaux jeux. Pour le moment, nous sommes loin du compte avec seulement une dizaine de nouveaux titres en deux mois.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests