Suivez-nous

Internet

Google prend une décision politique sur le coronavirus

Aux États-Unis, la Maison-Blanche n’aura plus l’exclusivité pour communiquer sur le coronavirus sous la forme de publicité Google.

Il y a

  

le

 
covid 19 Google
© Unsplash / Brian McGowan

Sur Google, les publicités liées à l’épidémie de coronavirus vont bientôt pouvoir être disponibles pour « des entités gouvernementales, des hôpitaux, des prestataires médicaux et des ONG », vient de faire savoir le géant américain à des tiers, et que le média Axios a pu rendre compte dans un article. Depuis que la maladie de COVID-19 est devenue une pandémie, elle a forcé Google à réserver l’exclusivité de ses annonces publicitaires à la Maison-Blanche, pour éviter que le sujet puisse prêter à des fausses informations pour la vente de produits par exemple.

Finalement, le choix de Google n’aura pas fait que des heureux, et sa volonté s’est retournée contre lui. Chez les démocrates majoritairement, la pression sur Google était de plus en plus forte d’enlever cette limitation, sous prétexte qu’elle donnait à Donald Trump une position de domination sur cette actualité, et interdisant l’opposition de critiquer sa politique. Selon les dires de Google au sujet du coronavirus, l’interdiction va donc être levée cette semaine, et le « bassin d’annonceurs » sera plus large.

USA : les données de la publicité en ligne utilisées contre le COVID-19 ?

« Cette politique a été conçue pour protéger les utilisateurs et bloquer les publicités qui tentent de tirer parti des événements à court terme comme les catastrophes naturelles », a déclaré un porte-parole de Google à The Verge, avant d’ajouter que « maintenant, nous cherchons des moyens de soutenir les publicités liées au COVID-19 provenant des hôpitaux, des prestataires de soins médicaux, des entités gouvernementales et des ONG ». 

The Verge, qui s’est intéressé de près au sujet ces dernières heures, a souhaité contacter Google pour en savoir plus sur les « entités gouvernementales » mentionnées, et s’ils comptaient aussi donner plus d’accès à l’opposition. Dans un mail que nos confrères américains ont partagés, Google aurait déclaré aux annonceurs qu’ils prévoiraient « d’autoriser d’autres annonceurs, y compris des organisations politiques, à diffuser des annonces liées au COVID-19 », avant d’ajouter que « nous aurons plus d’informations à partager à ce sujet dans les prochains jours. ».

Et après ?

Nul doute que la crise sanitaire survenue à cause de l’épidémie à coronavirus ne devrait pas se faire oublier du jour au lendemain, et ses conséquences auront un impact pour plusieurs mois encore. Axios, qui a pu révéler l’information de Google hier, s’interroge sur la suite des mesures prises sur les publicités. Des sources affirment par exemple que le géant de la Silicon Valley pourrait également faire un pas vers des marques pour la commercialisation de leurs produits.

« Nous réalisons que le COVID-19 est en train de devenir une partie importante de la conversation quotidienne, y compris un sujet pertinent dans le discours politique et pour de nombreux annonceurs dans différents secteurs, et nous prévoyons d’autoriser davantage d’annonceurs à diffuser des annonces liées à COVID-19 comme dès que nous pourrons le faire en toute sécurité », a déclaré un porte-parole de la société.

Une annonce plus officielle devrait survenir dans ces prochains jours pour nous confirmer cela. Le dilemme de Google sera de trouver un juste milieu entre continuer à bannir des publicités profitant de la situation pour vendre de façon malhonnête, tout en évitant de trop serrer les vannes de l’un de ses principaux revenus.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests