Google rachète Chronologics pour muscler Android Wear

Google fait l’acquisition d’une start-up spécialisée dans les montres connectées.

Crédit : Chroologics

Crédit : Chronologics

Google ne compte pas abandonner le marché des montres connectées. Preuve en est, il vient d’officialiser le rachat de Chronologics, une start-up fondée par des anciens employés de la firme de Mountain View qui a développé son propre système d’exploitation ainsi qu’une montre connectée.

Il n’est pas clairement indiqué que Chronologics cessera de commercialiser ses produits, mais l’entreprise a en revanche confirmé qu’elle va dorénavant travailler avec les ingénieurs de Google pour développer Android Wear 2.0.

Cette année n’a pas été particulièrement bonne pour le marché des montres connectées, sauf pour Apple qui insiste sur le fait que l’Apple Watch ne s’est jamais aussi bien vendue, malgré des rapports d’IDC qui tendent à suggérer le contraire.

Cette acquisition est aussi un message

Pebble a mis les clés sous la porte et a vendu son savoir-faire à Fitbit, une entreprise qui vend des bracelets fitness : des produits similaires aux smartwatch mais qui sont plus simples, plus orientés dans la santé et qui sont nettement plus populaires. Quant à Motorola (désormais Lenovo Moto), dont la montre Moto 360 était assez populaire, il ne compte pour le moment pas sortir de nouvelles montres sous Android Wear, même si la version 2.0 du système d’exploitation devrait sortir l’année prochaine. De ce fait, en faisant l’acquisition de la start-up Chronologics, Google signale qu’il n’a pas encore perdu espoir et qu’il continue de miser sur le marché des montres connectées.

D’ailleurs, selon certaines rumeurs, Google pourrait sortir sa propre montre sous Android Wear, de la même manière qu’il a sorti cette année ses propres smartphones, sous la marque Pixel. Jusqu’à présent, la firme de Mountain View a toujours compté sur des partenaires comme Motorola, LG ou Asus pour le lancement de produits sous Android Wear.

(Source)


Nos dernières vidéos

Répondre