Connect with us

Crypto-monnaies

Google et Twitter bannissent à leur tour les publicités pour le Bitcoin et autres cryptomonnaies

Avec les nombreuses péripéties autour du Bitcoin et des autres cryptomonnaies, les géants du web sont nombreux à adopter une posture prudente. Après Facebook, c’est au tour de Twitter et de Google de prévoir l’interdiction de publicités autour des cryptomonnaies.

Il y a

le

Google et Twitter changent les règles du jeu. A quelques jours d’intervalle, les deux géants du web annoncent qu’ils vont interdire les publicités sur les crypto-monnaies. Coup dur pour le Bitcoin ?

Google vient de mettre à jour sa politique liée aux services publicitaires, et décide d’interdire toute publicité touchant de près ou de loin aux crypto-monnaies. Cela comprend l’achat de monnaies, mais aussi les publicités pour les portefeuilles et les conseillers en investissement, comme l’annonce Scott Spencer, directeur de la division publicités de Google.

Cela signifie que lors de son entrée en vigueur en juin 2018, les entreprises ayant des offres « légitimes » ne seront pas autorisées à diffuser des annonces par le biais des services publicitaires de Google, notamment AdWords, service largement utilisé par les sites web et blogs du monde entier.

« Nous n’avons pas de boule de cristal pour prédire quel est l’avenir des cryptomonnaies, mais nous avons vu assez de dommages causés aux consommateurs ou des risques potentiels de dommages pour que ce soit un domaine que nous abordions avec une extrême prudence« , a déclaré Scott.

Même position du coté de Twitter, qui prend une décision identique. Le réseau social prévoit de bannir les publicités ciblant le domaine de la cryptomonnaies dans sa globalité. Une information rapportée par Sky News, qui indique que Twitter est aussi en train de modifier sa politique publicitaire dans ce sens, pour une mise en application d’ici deux semaines. Ces nouvelles règles seraient appliquées à l’échelle mondiale, de la même manière que pour Google.

> Lire aussi :  Au Canada, une ville paralysée par un virus paie une rançon en Bitcoin

Ces séries de mesures faisant opposition à la démocratisation des cryptomonnaies ont pour but de protéger les internautes des diverses escroqueries et autres comportement à risques et irresponsables relatés au cours des mois passés. Beaucoup ont misé sur la flambée du Bitcoin pour espérer gagner de l’argent, et s’il est vrai que certains se sont enrichis, les perdants sont bien plus nombreux. Les géants du web préfèrent donc adopter une posture prudente, comme l’a aussi fait Facebook le mois passé.

Source 1 et 2

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Incognitom

    19 mars 2018 at 17 h 45 min

    Bravo Google !!! On est inondé de pubs pourries avec des escroqueries à tout va. Nous sommes tracés, analysés, étudies, espionnés et revendus. Mais la Crypto-Monnais fait peur, même à Google !!! Une posture prudente !!! Bien sur !!! Le jour ou google fasturera en Bitcoin, je pense que la posture prudente sera vite oubliée.

  2. hacktiviste

    20 mars 2018 at 6 h 34 min

    mouais encore un effet de manche de google…pourquoi ne blacklist il pas les site qui installent des script de minage à l’insue des visiteur??il y en a de plus en plus et personne n’en parlent…pourquoi?

  3. Mohwali Awamar

    20 mars 2018 at 7 h 23 min

    Peu différent de l’entropie , la monnaie virtuelle se ralentit mais ne s’arrête pas.Mohwali Awamar.

  4. irisca

    7 mai 2018 at 16 h 35 min

    J’espère bien que cette interdiction de publicité sur les crypto-monnaies est juste pour un temps, et que les géants du web reviendront sur leur décision. C’est sûrement à cause de la prolifération des actes criminels, la fraude, de fausses publicités sur les crypto-monnaies que Google, Facebook et Twitter ont décidé de bannir toute forme de pub sur le Bitcoin et autres cryptocurrences. C’est vrai que cela peut avoir un impact négatif sur le marché de la crypto-monnaie, mais moi je ne crains rien. Puisque je ne gagne pas mon argent dans les publicités de crypto-monnaies sur les réseaux sociaux. J’achète et vends tranquillement mes monnaies numériques sur la plateforme World-Cryptos.com et je ne me plains de rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests