Google veut pouvoir prédire la date de votre mort

Décidément les IA ont la cote. Il y a quelques jours, une université allemande mettait sur pied un algorithme capable de prédire les prochaines minutes d’une vidéo. Désormais, Google veut aller encore plus loin. L’objectif de l’entreprise de Mountain View ? Estimer le temps qu’il vous reste à vivre.

Une IA peut prédire votre mort

Découvrez Medical Brain

Comment ça marche ? Le concept est à destination des hôpitaux. Cette intelligence artificielle baptisée Medical Brain est en effet capable d’analyser les données des patients. A partir de celles-ci, elle peut prédire la durée du séjour, les probabilités d’un retour, mais aussi les « chances » de mort. Bref, pouvoir dire à un médecin, la probabilité que vous avez de mourir et lui permettre sans doute d’adapter son traitement en conséquence. Google a dévoilé en mai dernier un document qui permet de comprendre son fonctionnement avec preuves à l’appui.

Ainsi, le cas d’une femme atteinte d’un cancer du sein à un stade avancé. Les médecins lui prédisaient une probabilité de mort durant son séjour à 9,3%. Medical Brain estimait de son coté cette probabilité à 19,9%. La femme est finalement morte 10 jours après son admission.

L’eldorado de la santé

Bien sûr, le concept peut paraître un peu glauque et pas franchement encourageant pour les patients. Mais, ce genre de technologies est avant tout destiné aux hôpitaux et aux cliniques. Pas aux patients.

L’objectif de Google est de réussir désormais à implanter cette technologie à grande échelle. En interne, selon Bloomberg, on y croit beaucoup notamment parce que cela permettrait à Google de débarquer en force dans le domaine de la santé. Et il s’agit d’un marché aux perspectives économiques incroyables. Mais, tout cela n’est tout de même pas très positif. A choisir, on préfère Watson. L’intelligence artificielle d’IBM peut aussi analyser des données et réaliser un diagnostic. Toutefois, son objectif est de permettre aux médecins de trouver le meilleur traitement. Un brin plus positif…


13 commentaires

  1. Vraiment n’importe quoi !!! Au lieu de vouloir nous prédire la date de notre mort, ils ne pourraient pas chez « Gogol » nous prédirent les n° du Loto ????
    Mais qu’est-ce que c’est que cette société anxiogène que nous avons depuis plus d’une décennie ????
    Nous sommes vraiment entrés dans une ère au sein de laquelle où tout n’est que rivalité, pouvoir et jalousie !!!

    Pour être tout à fait direct et franc, je n’en ai mais strictement rien à foutre de ne pas connaître la date de mon extinction, je vis très bien sans savoir si demain est mon dernier jour parmi les cons, car pour avoir élu Macron à la tête de ce pays, c’est qu’il doit y avoir une sacrée majorité d’abrutis finis à l’urine de rat.

    Google, ne pourra jamais prédire la date exacte de notre dernier souffle, car il y a un paramètre qu’ils ne pourront jamais prévoir, c’est celui du suicide !!!
    Donc tout cela n’est que de la pure com malsaine.

    • @MOI :
      Merci de lire l’article avant de commenter, plutôt que de vous jeter sur cette section après avoir lu le titre accrocheur.
      L’IA ne prédit pas la date de la mort, mais la probabilité de survie à une intervention hospitalière, la durée probable de ladite intervention, et les risques de rechute.

      Prenons un exemple volontairement extrême. Vous voulez vous faire opérer d’une hanche un peu douloureuse, mais vous avez une allergie à certains traitements. Si je vous dit que d’après votre dossier médical vous avez 30% de chances d’y rester et que si vous y survivez vous avez 80% de chances que ça n’ait servi à rien, vous allez vous en passer. Le conseil est donc intéressant.

      Quand à prédire les risques de suicide, c’est probablement pas le domaine où l’IA aura le plus de mal : http://sciencepost.fr/2017/06/intelligence-artificielle-predire-suicides/ Bien d’autres sujets sont bien plus hasardeux (un accident de la route par exemple, où il ne suffit pas de se baser sur les comportements à risque, vu que environ 50% des morts ne sont pas en tort)

      Enfin, si ça vous intéresse, je vous recommande un roman d’anticipation sur le thème où justement, on arriverait à prédire la date exacte de la mort de chaque individu
      Demain il sera trop tard, de Jean-Christophe Tixier

      • @OYGRON rien a rajouter ^^
        – de même que pour les « milliers d’articles » (cf plus bas). Je rajouterai peut être que dans ce cas de figure, l’IA sera même en mesure de corréler les informations et établir un diagnostic et un traitement bien plus fin. De même qu’avec une analyse de l evolution de l’état du patient, il sera bien plus a même de modifier le traitement plus précisement.
        Bref je trouve le concept bon , et d’un point de vue plus général j’ai hâte de voir les avancées techno dans le domaine médical se démocratiser (quand on sait que la premiere opération a distance date de 2001 … mais je suppose que dans le médical ils ont des contraites importantes , je ne me rends pas compte)

    • Je suis tout à fait d’accord (Qu’en est-il des suicidaires alors?) vous savez quand ils prévoient de s’oter La vie ? 😂! Purée de patate .. les Gens n’ont plus rien à faire de leur temps en fait , que des futilités qui nous animent actuellement ! Vivement qu’ils brûlent en Enfer ces Abrutis. Tchips

  2. Bonjour,

    Globalement l’article ne dit pas que le but est de définir le jour exacte de la mort d’un individu (ça c’est le titre clicbait). mais bien d’estimer le temps nécessaire au traitement, le risque de récidive ou les chances de survie d’une personne selon ses données médicales.

    En ce qui concerne les prédiction de suicide je pense au contraire que les sociétés qui ont fait du traitement de données personnelles leur gagne pain (Google, Facebook etc.. ) ont justement les billes pour prédire des comportement (suicide, radicalisation, divorce …). Ce qu’elles en font reste encore bien trop flou.

  3. Halluciant. Se baser sur un algoritme pour orienter le traitement.
    Déjà que le monde par en cacahouette et que les reseaux sociaux ont detruit le peu d humanité maintenant google nous annonce ce genre de débilité.
    Après l extinction des dinosaures il va falloir dans les décennies à venir l extinction de l espèce humaine car la on touche le fond.
    La tristesse des gens et de la société est palpable et on est tous aussi sur une bombe à retardement.
    Merci google pour dépenser des milliards dans ce genre de c…

    • Ça ne me semble pas si débile que ça.
      Le domaine le plus avancé aujourd’hui est pour les cancers. Tous les cancers sont différents, et il sort chaque jour des dizaines d’articles scientifiques pour dire que sur telle variation de tel cancer, avec telle morphologie du malade, il faut effectuer telle variation du traitement pour une meilleure efficacité. Aucun cancérologue dans le monde ne peut lire une telle quantité d’information. Une IA, par contre, le peut. Elle est même meilleure de plusieurs dizaines de points sur la fiabilité du diagnostic par rapport aux meilleurs experts humains (résultats obtenus par plusieurs équipes, dont Google, IBM (Watson)…).
      Dans ces conditions, avoir une IA qui propose un traitement au cancérologue (en lui pointant les articles scientifiques correspondants) est loin d’être idiot et pourra sauver une quantité considérable de vies.

  4. « Toutefois, son objectif est de permettre aux médecins de trouver le meilleur traitement. Un brin plus positif… »

    Oui ou tout simplement d’apprécier vos chances de survie et déterminer si cela vaut le coup de déployer des moyens pour vous maintenir en vie… A quoi bon dépenser de l’argent pour quelqu’un qui a 80% de chance d’y passer ?

    C’est terrible de voir à quel point la logique de marché et la recherche d’une rentabilité financière nous déshumanise…

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.