Grâce au « kill switch », les vols d’iPhone sont en chute libre

Le coupe-circuit de la mort mis en place par Apple dans l’iPhone se révèle être une arme d’une redoutable efficacité contre le vol. Explications.

iphone kill switch

Avez-vous déjà entendu parler de l’interrupteur de la mort ? Ok, c’est ma traduction approximative pour « kill switch » (système anti-démarrage) mais elle est assez parlante, je trouve.

Le kill switch, dites-vous ? C’est ce dispositif radical qu’Apple a installé dans l’iPhone version iSO 7 à partir de septembre 2013 et qui rend l’appareil totalement inutilisable en cas de vol.

Avec un peu de (mal)chance, vous avez peut-être déjà été confrontés à cette situation (personnellement c’était dans un Starbucks à Bastille) : vous vous faite voler votre iPhone mais vous avez un compte iCloud actif. Il suffit alors d’aller sur icloud.com, de rentrer vos identifiants iCloud (ou iTunes si vous préférez, c’est pareil) et vous accédez à votre téléphone. Vous avez alors plusieurs possibilités : vider le téléphone en effaçant tout son contenu par un reset à distance, le faire sonner, envoyer un message qui va s’afficher en gros sur l’écran avec une alarme stridente, le suivre par GPS (à condition que la fonction localisation soit activée) et dons espérer localiser les voleurs, et enfin, le bloquer, c’est-à-dire le rendre normalement inutilisable.

Ça c’était avant iOS 7.

Depuis, Apple a fait un peu évoluer son système antivol, et après une validation par les autorités de régulation de l’état de Californie, où tous les smartphones sont désormais dotés de cette fonction, a installé nativement dans iOS7 (avec activation optionnelle) puis dans iOS 8 (activation automatique) son fameux kill switch. Ce dispositif va plus loin que le précédent, qui permettait quand même aux voleurs-bidouilleurs de faire redémarrer un iPhone bloqué. Là, ce n’est théoriquement plus possible du tout puisque tout redémarrage d’un iPhone déclaré volé nécessite de le connecter à son compte iCloud. Il n’est donc plus possible d’effacer et de faire un reset d’un iPhone pour le revendre puisqu’il ne pourra pas être activé. Ce qui fait cher la brique ou le cale-meuble, quand même.

Donc, grâce au kill switch, une nouvelle étude de Reuters indique que les vols d’iPhone ont carrément chuté de 50% à Londres, 40% à San Francisco, et 25% à New York durant les douze mois ayant suivi l’implantation de la fonctionnalité dans iOS7. Une tendance qui devrait s’accentuer avec iOS 8 puisqu’elle est désormais activée par défaut.

Notez qu’Apple n’est plus le seul à proposer ce « coupe-circuit ». Samsung l’a intégré sur certains de ses modèles depuis 2014, Google a fait de même avec ses terminaux avec OS Android Lollipop, et Microsoft compte en faire autant dès juillet prochain avec l’arrivée de Windows 10.

Sources : TechCrunch et Reuters


Nos dernières vidéos

13 commentaires

  1. Il serait intéressant de préciser que, sans décrire véritablement comment, il est possible d’utiliser un téléphone (iPhone) disposant du « kill switch » et ayant été bloqué si celui est éteint avant le blocage et rallumé (réinitialisé) d’une certaine façon.
    Donc un conseil judicieux serait de bloquer dès que possible le téléphone, à partir d’un autre téléphone si possible (avec l’application « Localiser » d’un iPhone), sans attendre d’être devant un ordinateur sur iCloud.com.
    Oui oui cette protection n’est pas infaillible !

  2. J’ai malheureusement fait l’expérience de la solidité du kill switch récemment : après avoir bloqué mon iphone et affiché un second numéro de téléphone, j’ai été appelé par le voleur, qui me proposait de me revendre mon téléphone après avoir essayé de me soustraire mon identifiant et mot de passe icloud 😉

  3. En effet, si le voleur éteint le téléphone avant qu’il soit bloqué, cette sécurité ne marche pas du tout !
    Ma solution ? J’ai installé une app qui empêche d’éteindre le téléphone sans en connaitre le mot de passe 🙂

    A conseiller à tous ! 🙂

  4. Faudrait un truc pour faire exploser ou du moins incendier (court-circuit batterie par ex) le téléphone à distance. Ca serait encore un peu plus dissuasif 🙂

  5. Pingback: Grâce au "kill switch", les vol...

  6. Le Kill Switch ne permet pas d’empêcher la vente par un voleur ou receleur d’un iPhone bloqué, en revanche votrenumerodeserie.com permet de compléter le dispositif. Un réflexe simple utile et gratuit pour se protéger en cas de perte ou de vol.

  7. Une précision utile depuis la dernière mise à jour de la fonction « localiser mon iphone » :
    même si votre gps est désactivé au quotidien pour améliorer la durée de vie de la batterie, vous pouvez, depuis icloud, localiser l’appareil lorsque vous activerez le mode perdu : apple vous informe alors que le gps va être réactivé pour localiser l’appareil.

  8. Si apple reussit a reactiver un telephone a distance apres l’avoir desactiver soit meme….on peut se poser beaucoup de question! Il sont le controle de tout, d’ailleur l’annee precedente apple fait une revelation, dans un communiqué il dit avoir aider au FBI en communiquant 6000 téléphone.

  9. Juste une question: Est-ce que le Kill Switch est réversible? Si jamais je bloque mon iPhone et que je le retrouve, je peux le « ressusciter » ? Comment?

    En attendant, comme on est jamais trop prudent, j’ai aussi enregistré les numéros de série de mon Iphone, iPad et de mon Macbook Pro sur http://www.kelpom.fr Ca m’évitera peut-être d’avoir recours au Kill Switch si qqn d’honnête retrouve mon matos?

  10. Pingback: Veille Sécurité (15 février 2015) | Le Décodeur

  11. C’est vraiment top comme update! J espère que les voleurs ne vont pas trouver une solution pour changer la donne. Il faut quand même rester sur ces gardes. J’avais entendu parler d’autre logiciel de sécurisation et de localisation sur ce blog http://www.localisation-portable.com/ et ca concerne toutes les marques.
    Mais du moment que l’on puisse sauver notre iphone ! 😉

Send this to a friend