Ils volent un iPhone et se font pincer grâce à son GPS

Nous parlions hier de la géolocalisation qui apporte de plus en plus de services personnalisés sur les mobiles. En termes de services, le propriétaire d’un iPhone à Pittsburgh, USA, ne pouvait imaginer mieux, selon un fait divers rapporté par The Pittsburgh Channel. Alors qu’il se baladait dans un quartier un peu glauque de la grande

Nous parlions hier de la géolocalisation qui apporte de plus en plus de services personnalisés sur les mobiles. En termes de services, le propriétaire d’un iPhone à Pittsburgh, USA, ne pouvait imaginer mieux, selon un fait divers rapporté par The Pittsburgh Channel.

mobileme

Alors qu’il se baladait dans un quartier un peu glauque de la grande ville industrielle de la côte est, Can Duruk s’est fait braquer par deux hommes apparemment armés, qui lui ont dérobé sa carte de crédit (avec le code obtenu de force sous la menace) et son iPhone.

Ce que les voyous ignoraient, c’est que le brave Can Duruk avait souscrit un abonnement à MobileMe, le service de stockage de données d’Apple, qui entre autres fonctions permet avec l’option Find My iPhone de localiser l’appareil en se connectant simplement à son compte à partir de n’importe-quel ordinateur connecté à internet, en utilisant le GPS du mobile.

C’est ce qu’a fait Can Duruk : en quelques minutes le terminal de poche était localisé dans un Wal-Mart, et il ne restait plus à son propriétaire de suivre les voleurs à la trace, puis de les dénoncer à la police locale, qui les a pris la main dans le sac en train de joyeusement faire chauffer la carte de crédit du bon Can dans une séance de shopping qui risque d’être leur dernière avant un petit moment.

Moralité : si vous volez un iPhone (ou si vous n’êtes pas là ou vous devriez être), pensez à couper le GPS. Notez bien qu’il n’est pas besoin de GPS pour vous géolocaliser : la triangulation GSM suffit (ou le WiFi).

Coupez tout, sinon. Car les mobiles vont devenir bientôt des trucs aussi difficiles à voler (ou inutilisables) que les auto-radios.

(source)


22 commentaires

  1. Les autoradios se volent moins qu’avant pour deux raisons:
    – D’abord, ils ne sont plus standards, mais la plupart du temps installés par les constructeurs automobiles et ne vont strictement qu’à un modèle précis de voiture. Donc, le gus qui vole un autoradio dans disons une Ford Focus devra soit avoir le même modèle, soit le revendre à quelqu’un qui a une Ford Focus.
    Rappelons que le fait d’acheter un objet volé constitue un délit : le recel.
    – De plus, ils ont une clé électronique. Dés qu’ils sont débranchés pour une raison quelconque, quand on les rallume, il faut remettre le code. Seuls les concessionnaires ont accès aux codes.
    Dans les inconvénients : celui-ci. On est pieds et mains liés par le constructeur. Par exemple, je viens d’acheter une VW (Touran). Et bien pour pouvoir lire les MP3 sur une clé ou sur un lecteur il faut monter dans les options (je n’ai pas eu envie de mettre 2000€ de plus!).
    Avant j’aurais choisi un modèle d’autoradio qui m’aurait convenu en fonction de ce que je veux (et aussi du prix).

  2. Et oui, dommage ! Enfin une technologie au service des forces de l’ordre.

    Les interventions de se genre permettent dans une certaine mesure à la police, si l’usagé donne son accord,de retrouver rapidement les voleurs mais en Europe je ne suis pas sûr que nous puissions être aussi rapide et efficace.

    Certaines personnes ayant été témoins d’un braquage, ont appelées avec leurs portables et ont étaient localisées et ont permis une intervention rapide des forces de l’ordre puis identification des suspects (film à l’appui).

    Il ne sont plus à l’abri des citoyens honnêtes les voleurs !

  3. Je trouve la morale de l’histoire donnée par presse-citron un peu moyen…
    « Moralité : si vous volez un iPhone (ou si vous n’êtes pas là ou vous devriez être), pensez à couper le GPS. Notez bien qu’il n’est pas besoin de GPS pour vous géolocaliser : la triangulation GSM suffit (ou le WiFi).

    Coupez tout, sinon. Car les mobiles vont devenir bientôt des trucs aussi difficiles à voler (ou inutilisables) que les auto-radios. »

  4. Pingback: Suivre (ou retrouver) son chien par GPS

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies