Suivez-nous

Tech

Grâce aux images satellites, cette IA peut détecter le plastique dans les océans

Cette technologie permet de distinguer ces déchets des autres organismes vivants.

Il y a

  

le

 
pollution marine
© Pexels / Catherine Sheila

Les chiffres font froid dans le dos. On estime qu’environ 5000 milliards de morceaux de plastique flottent dans les océans. Le problème est d’autant plus grand que des centaines d’espèces d’animaux marins ont déjà ingéré ces déchets ou se sont retrouvés piégés à l’intérieur. Face à ce défi, la meilleure solution serait de produire beaucoup moins de plastique qu’à l’heure actuelle.

Une efficacité de détection de 86 %

Quoi qu’il ne soit, les matières déjà présentes dans l’eau ne vont pas disparaître d’elles-mêmes. Des opérations de nettoyage sont entreprises un peu partout mais elles se heurtent à un autre problème important. Il est en effet souvent très difficile de repérer ces matières dans l’océan.

Une équipe de scientifiques du Plymouth Marine Laboratory au Royaume-Uni vient justement de trouver une technique assez innovante. Ils ont développé une IA qui repère la pollution plastique en mer, en analysant des images de satellites en orbite autour de la terre.

Concrètement, ce système analyse les images collectées par les satellites Sentinel-2 de l’Agence spatiale européenne afin de repérer les débris flottants dans l’eau. Leurs signatures spectrales fournissent alors des indices sur leur nature. L’intelligence artificielle a déjà fonctionné sur des zones très diverses comme l’Écosse, le Ghana, le Vietnam ou encore le Canada. L’algorithme parvient à différencier le plastiques des autres matières dans 86 % des cas.

Les scientifiques s’attellent maintenant à perfectionner leur outil pour analyser les eaux fluviales et côtières. Ce n’est bien sûr pas la première fois que les nouvelles technologies sont utilisées pour résoudre les problèmes de pollution des eaux. En la matière, les drones peuvent être un précieux allié. Nous vous parlions également l’an dernier de la startup portugaise 3D Modeling Studio qui entend miser sur le laser pour résoudre en partie le problème des déchets marins.

Les efforts entrepris ces dernières années pourraient d’ailleurs finir par porter leurs fruits. Une étude publiée récemment dans la revue Nature estime que les écosystèmes océaniques pourraient être « sauvés » d’ici 2050.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. 1011-art

    29 juin 2020 at 8 h 05 min

    En lien avec votre article, plasticienne engagée, j’ai sur la table à dessin une série sur la pollution des océans intitulé « Le Nouvel Ordre Mondial » réalisée à partir de photographies de particules de plastiques trouvées sur des plages et des rivières aux quatre coins du monde ! Un bol d’air en plein déconfinement … ou pas !?

    Prenez le temps de découvrir ces dessins ⬇️
    https://1011-art.blogspot.com/p/ordre-du-monde.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests