Hébergement des données : la Russie demande à Google et Apple de supprimer LinkedIn

La Russie, ce n’est pas la commission européenne ! Quand une entreprise ne souhaite pas respecter les lois nationales, elle en paye le prix fort. On se souvient qu’au mois de novembre, la Russie avait bloqué le site LinkedIn, elle récidive en demandant cette fois à Google et Apple de faire supprimer l’application du réseau social professionnel.

LinkedIn bloqué en Russie

On pouvait lire cette information ce weekend dans le New York Times, Il s’agit d’une première, car généralement les gouvernements comme la Russie, qui veulent vraiment faire bloquer un site n’ont pas besoin de passer par les sociétés étrangères, il leur suffit d’obliger les fournisseurs d’accès locaux à installer un blocage.

La Russie veut également faire bloquer l’application mobile de LinkedIn

La Russie a pourtant demandé directement à Google et Apple de faire exécuter leurs conditions d’utilisation, arguant la décision de justice du tribunal russe, qui a condamné le site LinkedIn pour une violation grave concernant le stockage des données personnelles des citoyens russes. En effet, depuis 2015 la Russie impose à tous les acteurs du web qui souhaiteraient travailler sur leur sol, de stocker les informations personnels des ressortissants du pays sur un serveur situé sur le sol russe.

LinkedIn avait fait preuve de mauvaise foi et n’avait pas voulu se conformer à cette exigence de l’état russe, il paye aujourd’hui le prix de sa défiance, puisque le réseau social a été bloqué et que cette fois la Russie veut faire bloquer l’application du réseau social professionnel directement depuis les deux plus grosses plateformes de téléchargement mondiales.

Il est fort probable que Google et Apple s’exécuteront, afin de rester dans les bons papiers de la Russie. D’ailleurs, il y a peine une semaine Apple avait supprimé l’application New York Times à la demande de la Chine, ce qui n’était pas passé inaperçu par la communauté internationale, accusant la firme de Cupertino de jouer le jeu de la censure dans le pays.

Source


Nos dernières vidéos

Comments are closed.

Send this to a friend