Suivez-nous

Smartphones

Un homme arnaque Apple de 900 000 dollars, il encourt 10 ans de prison

Après avoir escroqué Apple pour plus de 900 000 dollars en iPhone, l’homme à l’origine de l’arnaque a finalement plaidé coupable. Il risque jusqu’à 10 ans de prison et une amende de 2 millions de dollars.

Il y a

le

Apple iPhone
© Pexels / Tyler Lastovich

Deux étudiants chinois avaient mis en place un système d’arnaque bien huilé pour gagner de l’argent grâce à Apple. Jiang et Yangyang Zhou exploitaient effectivement le dispositif de réparation de la marque à la pomme pour échanger des iPhone contrefaits contre des vrais modèles. Néanmoins, ils se sont finalement fait rattraper par les autorités.

Plus de 1 500 demandes de garantie envoyées à Apple

Mercredi 22 mai, l’ancien étudiant en ingénierie Jiang a finalement plaidé coupable aux accusations de trafic de produits Apple contrefaits. En conséquence, il risque une peine pouvant aller jusqu’à 10 ans de prison et une amende de 2 millions de dollars. Il doit également verser pas moins de 200 000 de dollars à la marque à la pomme comme dédommagement. La décision finale sera rendue fin août.

Pour rappel, le stratagème mis en place pour arnaquer Apple a permis aux deux accusés de gagner plus de 900 000 dollars en iPhone, sachant que chaque smartphone de remplacement est estimé à environ 600 dollars par la marque à la pomme. Au total, cette dernière a reporté que 1 576 demandes de remplacement avaient été faites et qu’elle avait répondu à 1 493 d’entre elles.

Jiang et Yangyang Zhou se faisaient régulièrement envoyer des iPhone contrefaits en provenance en Chine. Par la suite, ils les envoyaient au service de réparation d’Apple en indiquant que ceux-ci ne fonctionnaient plus. C’est là qu’ils se faisaient renvoyer un nouveau modèle en échange du produit contrefait. Les véritables iPhone étaient ensuite renvoyés en Chine et vendus pour quelques centaines de dollars, un montant dont les escrocs touchaient une partie.

Comme l’indiquent les documents, Jiang a utilisé diverses pseudonymes et adresses email pour éviter qu’Apple ne repère son stratagème. Néanmoins, la firme assure qu’il serait à l’origine de plus de 3 000 demandes de réparation pour les iPhone, soit presque la totalité.

Billy J. Williams, procureur du district de l’Oregon, a déclaré dans un communiqué : « La contrefaçon sape le commerce et entraîne inévitablement une hausse des prix des biens dont jouissent des millions de consommateurs […] Les enquêteurs qui ont travaillé sur cette affaire et sur d’autres affaires similaires offrent un service public inestimable aux entreprises, aux entrepreneurs et aux consommateurs américains pour préserver un marché concurrentiel exempt d’ingérence criminelle ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests