Suivez-nous

Tech

Huawei aurait aussi tenté de voler certains secrets industriels d’Apple

Le constructeur chinois Huawei aurait essayé de soutirer plusieurs secrets industriels à Apple afin d’accéder au moniteur de fréquence cardiaque de l’Apple Watch pour le copier.

Il y a

le

Apple Watch Series 4

Selon une enquête réalisée par The Information, Huawei a tenté de voler une technologie de l’Apple Watch dans l’objectif de reproduire celle-ci pour l’utiliser sur ses propres appareils.

Huawei très intéressé par Apple ?

En effet, le constructeur chinois aurait mis en place plusieurs techniques lui permettant d’accéder à la précieuse technologie de fréquence cardiaque de la montre connectée. Ainsi, Huawei aurait contacté les fournisseurs de son concurrent à la pomme pour obtenir des informations en échange d’une importante commande de composants. Comme l’indique The Information, la société aurait aussi envoyé une image aux fournisseurs, accompagnant celle-ci de la légende indiquant : « N’hésitez pas à suggérer un design que vous avez déjà expérimenté ». Ces échanges ont eu lieu au cours de l’automne 2018, le fournisseur aurait refusé les avances de la firme.

Huawei aurait également tenté de soudoyer des employés travaillant dans les chaînes de montage de Foxconn afin d’en savoir plus sur l’Apple Watch, mais pas seulement. Il aurait aussi voulu accéder à des secrets portant sur le MacBook Pro. Il aurait alors obtenu des informations sur la charnière de ce dernier et se serait rendu chez des sous-traitants pour fabriquer la pièce enquête question. Malheureusement pour le groupe, une première société aurait reconnu le dispositif d’Apple et refusé de le produire. Mais une autre semble finalement avoir accepté, car il est vrai que le MateBook Pro dispose d’une charnière très proche de celle de son concurrent américain.

Rappelons que Huawei est déjà sous le joug d’une plainte déposée par les États-Unis. Dans les différents chefs d’accusation : le vol de technologies. Dans ce cadre, le constructeur aurait volé des secrets industriels concernant le robot Tappy de T-Mobile.

Nul doute que ces révélations ne vont pas aider Huawei à se faire voir d’un bon oeil aux États-Unis, et ailleurs dans le monde, car de nombreux pays se questionnent maintenant sur la fiabilité du constructeur chinois.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests