Suivez-nous

Huawei

Né en 1987, le chinois Huawei s’est imposé comme l’un des géants de la téléphonie et des équipements mobiles, dépassant les frontières pour séduire des millions d’utilisateurs à travers le monde. En 2018, celui-ci a brièvement atteint la place de numéro deux du marché de smartphones, passant devant Apple.

Tout savoir sur les produits Huawei

Huawei P Smart 2019 Huawei Mate 20 Mate 20 Pro Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro Huawei P40 P40 Pro Avis Huawei P30 et P30 Pro

Les dernières actualités Huawei

Les guides Huawei

L’histoire de Huawei

En 1987, la Chine commence peu à peu à se libéraliser, si bien que Ren Zhengfei décide de créer Huawei à Shenzhen, une ville dans laquelle les lois sont alors plus avantageuses pour les entreprises. De cette façon, le gouvernement chinois espère contribuer à la création de nouvelles entreprises, technologiques ou non, à fort potentiel. À l’époque, l’ingénieur et ancien militaire de l’armée rouge, Ren Zhengfei, se tourne donc vers les télécommunications et débute avec environ 5 000 dollars.

Dix ans plus tard après sa création, Huawei signe un premier contrat avec l’étranger, puis s’installe en Afrique avec succès. Presque 20 ans plus tard, ce sont près de 60% des équipements réseau 4G du continent qui appartiennent à la marque venue de Chine. Mais la firme ne s’arrête pas là et s’intéresse grandement au continent européen, si bien qu’elle commence à collaborer avec les opérateurs Telefonica, Free ou encore Fibernet. La firme crée aussi son département dédié aux téléphones portables.

Malgré tout, Huawei commence à avoir des difficultés avec les États-Unis lorsque Cisco dépose une plainte pour copie en 2003, si bien que le marché américain se referme devant le groupe chinois. C’est à cette date que débutent des relations qui resteront plus ou moins compliquées dans le temps entre les deux pays. C’est également ce qui poussera les USA, en 2007, à s’opposer au projet de rachat de 3Com, une entreprise américaine qui fabrique des équipements réseau. Compte tenu de l’opposition du pays et de sa peur des risques d’espionnage, le rachat ne se fait pas. Néanmoins, cela n’empêche pas la firme de recevoir pour 16 milliards de commandes cette même année, soit un montant qui marque une hausse de la croissance de 45% par rapport à l’année précédente. La société en vient à figurer dans le top 10 des entreprises les plus influentes au monde, aux côtés de Google, déjà particulièrement conséquent à cette époque.

Huawei 5G

© Presse-citron

L’année 2009 marque également un tournant pour Huawei, car la firme profite du MWC pour dévoiler son premier smartphone Android ainsi que sa nouvelle collaboration avec l’américain T-Mobile. Le U8230 sort en France et coûte 279 euros, tandis que les smartphones constituent environ 5% du chiffre d’affaires de la firme.

Un an plus tard, Huawei devient le deuxième fournisseur mondial en réseaux de télécommunications, juste derrière Ericsson, mais devant son concurrent direct ZTE ainsi que Cisco et Nokia Siemens.

En 2012, Huawei commence à concevoir ses premiers processeurs Kirin en collaboration avec sa filiale HiSilicon. De cette façon, l’entreprise souhaite rivaliser avec les entreprises conséquentes du marché, c’est-à-dire l’américain Qualcomm, mais aussi le taïwanais Mediatek. Il fait cette annonce la même année, profitant une fois de plus du MWC de Barcelone. À l’époque, l’entreprise embauche plus de 100 000 personnes dans le monde et collabore avec environ 45 opérateurs téléphoniques populaires.

À cette date, IDC classe Huawei comme numéro trois mondial des fabricants de smartphones dans le monde, une place qu’il conservera durant plusieurs années, voir dépassera durant une période en 2018. La firme réalise près de 70% de son chiffre d’affaires à l’international.

En parallèle, Huawei présente officiellement sa filiale Honor en 2013, créée par Ren Zhengfei en 1998, qui commence à proposer ses smartphones sur le marché, à l’exemple du Honor 3C, 3X et E5730. Le constructeur chinois présente également le Huawei Ascend P6 à Londres, un smartphone particulièrement fin qui fait sensation lors de sa sortie.

Les deux marques décollent peu à peu et les produits Honor font leur arrivée en France avec le Honor 6 en 2014. La filiale de Huawei a la particularité de ne faire aucune publicité de manière traditionnelle et vend ses produits seulement sur Internet pendant de longues années. D’autre part, cela n’empêche pas la marque de profiter des bénéfices des réseaux sociaux tout en participant à des événements ciblant les jeunes, à l’exemple de la Color Run. Les produits Honor arrivent en France en novembre 2014 avec le Honor 6.

Néanmoins, cela n’empêche pas le groupe d’avoir des relations compliquées avec les États-Unis, dont les tensions ressurgissent au cours de l’année 2018. Les USA demandent alors à leurs alliés de se méfier de Huawei à une période ou de nombreux pays, comme l’Australie, s’inquiètent déjà des risques d’espionnage liés aux smartphones ou aux équipements 5G. Directrice financière de la firme et fille du fondateur, Meng Wanzhou est arrêtée au Canada sur demande des États-Unis avant que ces derniers ne fassent une demande d’extradition.

Huawei Chine iPhone

© Pexels / Alex Fu

Les produits phares de Huawei

Pour le grand public, Huawei est particulièrement connu pour ses smartphones, dont le premier a avoir marqué est certainement le Ascend P6, un smartphone haut de gamme pour l’époque. Le premier modèle de la gamme P avait été présenté à l’occasion du CES l’année précédente. Le smartphone en question a été le modèle le plus fin au monde durant une période avec seulement 6,18 mm d’épaisseur. À sa sortie en 2013, le mobile était commercialisé au tarif de 399 euros.

En 2014, Huawei dévoile d’autres smartphones qui remportent un franc succès, dont l’Ascend Mate7 et l’Ascend G7. Un an plus tard, la marque chinoise se tourne aussi du côté des objets connectés, un projet qui donne naissance à la Huawei Watch, le TalkBand 1 et le TalkBand 2.

Huawei s’impose donc au fil des années dans de nombreux pays, réussissant à se placer dans plusieurs classements mondiaux, dont en 40e position dans le top des marques les plus valorisées au monde du classement Brand Finance avec une valeur de 25,23 milliards, en 2016. Cette même année, la firme lève le voile sur le Mate 9 et le Mate Mate 9 Porsche Design.

Un an plus tard, le groupe collabore également avec Google autour du projet du Nexus 6P, un smartphone crée par les deux groupes. À l’époque, la firme rapporte que le téléphone est proposé comme « le smartphone Android qui tente les fans d’Apple ». Le mobile embarque un Snapdragon 810, 3 Go de RAM et un écran de 5,7 pouces.

Huawei Nexus 6P

Le Huawei Nexus 6P

En 2018, Huawei fait carton plein avec la sortie du Kirin 980, le premier processeur pour smartphone au monde gravé en 7nm. Il dévoile également plusieurs smartphones comme le P20, le Mate 20 et le Mate 20 Pro. Ce dernier embarque le fameux processeur Kirin 980, 6 Go de RAM, 128 Go de mémoire et dispose d’un écran de 6,39 pouces.

Ecran Mate 20 pro

Le Huawei Mate 20 Pro

À la une

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests